Poignardé à la tempe droite, Lamine Cissé raconte comment il a frôlé la mort



Poignardé à la tempe droite, Lamine Cissé raconte comment il a frôlé la mort
Donné pour mort après le coup de couteau qu’il a reçu sur la tempe droite, Lamine Cissé qui a manqué de peu de passer vie à trépas, raconte sur son lit d’hôpital, son cauchemar du 6 mars dernier. Cette nuit-là, Chérif Cissé l’avait poignardé à la station Shell de Liberté 5.

Ayant reçu un coup de couteau à la tempe droite, l’éboueur n’a dû son salut qu’à la rapidité des secours.
Evacué à l’hôpital général de Grand-Yoff, Lamine Cissé qui a tout de suite été admis aux urgences, a finalement subi une intervention chirurgicale qui lui a sauvé la vie.

C’est sur ce lit d’hôpital que les hommes du commissaire Sène de Dieuppeul l’ont trouvé pour l’auditionner que cette affaire qui aurait pu déboucher sur un drame lundi dernier lorsque Chérif Cissé lui a donné un coup de couteau à la Station Shell de Liberté 5.

«Le 6 mars, comme d’habitude, après avoir passé toute la journée dans les ordures, je me suis rendu sur les deux (2) voies des Allées Khalifa Ababacar SY, à côté de la station Shell du rond-point de Liberté 5 qui est notre point de ralliement. Chérif à l’habitude de perturber notre quiétude en maltraitant les jeunes qui nous fréquentent. C’est sur ces entrefaites qu’aux environs d’une heure du matin, il s’en est violemment pris au nommé Ismaïla Sarr et avait décidé de lui faire la fête. Je m’y suis opposé et Chérif m’a abreuvé d’injures. J’ai aussitôt répliqué et il s’est rué sur moi. Quand je lui ai fait un croc en jambe, il a sorti de son sous-vêtement un couteau avec lequel il m’a poignardé», raconte-t-il dans "Vox Populi". 


Samedi 11 Mars 2017 - 11:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter