Polémique autour du pétrole : les précisions de Frank Timis

L’homme d’affaire Frank Timis, cité par l’opposition sénégalaise et une partie de la société civile dans un scandale pétrolier, a décidé d’apporter des précisions sur l’arrivée de Petroasia dans l’exploration du pétrole sénégalais, et sur les négociations menées par l’Etat du Sénégal pour augmenter sa part de bénéfices dans cette affaire.



Polémique autour du pétrole : les précisions de Frank Timis
 «Petroasia  est une entreprise asiatique appartenant à Edy Wung que je connais bien dans le business.  En 2011, en tant que responsable de Petroleum Africa, je l’ai rencontré alors qu’il était en négociation à Dakar. Il m’a demandé de l’aider et je lui ai dit que c’était impossible parce que Karim Wade ne m’aime pas. Je lui ai suggéré Aliou Sall. C’était en 2011 et en ce moment, je ne savais même pas que son frère était opposant», a déclaré Frank Timis.

Et de poursuivre dans les colonnes de l’As : « Ma famille  tient des actions dans Petroasia, une entreprise basée à Hong Kong. Petrotim était donc une filiale de Petroasia. La seule confusion autour de cette affaire est relative à l’appellation Tim. Mais je n’ai rien à y voir. J’ai dit à Edy si Karim sait que je t’aide, ce sera fini pour toi,  parce qu’il ne m’aime pas du tout. Le Premier ministre, le ministre des Finances, Petrosen et le ministre de l’Energie ont alors signé les contrats mais ils n’ont pas eu le temps de les publier au Journal officiel. En droit, tout ce qui n’est pas publié au Journal official n’est pas légal. Petroasia n’en savait rien jusqu’au jour où Macky Sall, nouvellement élu, a annoncé qu’il allait dénoncer les contrats signés par l’ancien régime et qui n’avaient pas été publiés».

Mais cette mesure du gouvernement a été bénéfique au Sénégal puisqu’il en profité pour augmenter «de 10% les actions sur le partage de bénéfices. Petroasia et Petrosen étaient tombés d’accord sur un partage  de 48 % contre 52. Le nouveau Président a dit non et proposé que le Sénégal prenne 58 % des bénéfices. Macky est intraitable sur les intérêts du pays. Une année plus tard, le contexte mondial était devenu défavorable, le prix  du baril a chuté et le terrorisme avait fini de gagner la région et Petroasia avait décidé de se retirer».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 7 Octobre 2016 - 08:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter