Polémique autour du renouvellement du contrat du coach des Lions, Amara Traoré

« Le dossier de renouvellement de contrat d’Amara Traoré est bien géré ». En tout cas, c’est l’assurance servie vendredi, par le ministre des sports, Abdoulaye Makhtar Diop. Le contrat de deux de Amara Traoré, sélectionneur des « Lions de la Téranga » a expiré jeudi dernier. Mais les inquiétudes ne finissent pas de gagner le cœur des Sénégalais à quelques semaines de la Can 2012.



Polémique autour du renouvellement du contrat du coach des Lions, Amara Traoré
24h après l’expiration du contrat du sélectionneur national des Lions, Amara Traoré, le ministre des sports a souligné que la « situation est sous contrôle ». « Je suis habitué à gérer des dossiers plus compliqués que ça. Je gère cette situation avec froideur, sans état d’âme » a martelé Abdoulaye Makhtar Diop. C’était à l’occasion de la cérémonie de signature d’une convention entre son département et la Fédération africaine de sport universitaire (Fasu).

Le patron du sport sénégalais déplore le fait que « les gens aillent vite en besogne avec les spéculations sur le contrat d’Amara Traoré ». Makhtar Diop informe dans la même foulée, que les contrats des autres sélectionneurs nationaux doivent aussi être renouvelés. « Pourquoi se fixer pour le 15 décembre comme si c’était la fin du football sénégalais » se désole-t-il.

Cette intervention du ministre des sports fait suite à celle du président de la Fédération sénégalaise de football (FSF) faite la veille dans la presse nationale. Me Augustin Senghor dénonçait la lenteur sur le renouvellement du contrat de l’entraîneur des « Lions » et la préparation de la Can 2012.

Pour Makhtar Diop, « l’Etat ne traîne pas les pieds ». Car « le dossier est bien géré ». Selon le ministre des sport, « l’objectif fixé à l’entraîneur dans le contrat dépasse largement 2012. Il va même jusqu’en 2018 ».  

Pour expliquer tout ce bruit autour du contrat d’Amara, le ministre des Sports accuse l’avocat du Sélectionneur d’Amara Traoré. Selon lui, c’est à cause de lui que l’affaire du contrat du coach des « Lions » s’est trouvé sur la place publique. « C’est l’avocat d’Amara Traoré qui a tout chamboulé en mettant le débat dans la presse et dans la rue. Alors que personne n’a entendu l’Etat et la Fédération parler publiquement de cette affaire qui ne mérite pas d’être étalée dans la rue ».

Et loin, il ajoute : « C’est lui (avocat du coach) qui a dit que Amara veut que son contrat soit augmenté jusqu’en 12 millions Fcfa avec une prime de signature de 60 millions ». Des chiffres publiés dans la presse, mais qu’avait dénoncé le concerné lui-même.


Samedi 17 Décembre 2011 - 10:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter