Poponguine 2016 : Mgr Ndiaye attire l’attention sur la protection des enfants et l’éducation des jeunes

Lors de la cérémonie officielle qui a suivi la messe solennelle du 128ème pèlerinage marial de Poponguine, l’Archevêque de Dakar, Son Excellence Mgr Benjamin Ndiaye, a, dans une allocution prononcée devant la délégation gouvernementale, attiré l’attention sur la protection des enfants et l’éducation des jeunes. Il a aussi prié pour un hivernage réussi en faveur du monde paysan.



Poponguine 2016 : Mgr Ndiaye attire l’attention sur la protection des enfants et l’éducation des jeunes
Mgr Benjamin Ndiaye a appelé les autorités publiques et religieuses ainsi que les parents et les éducateurs à plus d’attention et de responsabilité envers les enfants. « Nous voulons au nom de la Miséricorde Divine attirer l’attention sur la nécessité de mieux protéger les enfants en les aimant, les respectant, les retirant de la rue, (...) en assurant leur éducation et en assumant nos responsabilités comme parents, autorités étatiques, religieuses, éducateurs et personnes adultes », a-t-il affirmé.
 
Pour lui, il est tout aussi important de savoir « où se trouve l’enfant physiquement ou avec qui il est à tel moment que de savoir où il se trouve dans un sens existentiel et où il se situe du point de vue de ses convictions, objectifs, désirs et projets de vie ».
 
La délégation gouvernementale était conduite par le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, M. Abdoulaye Diallo. Celui-ci était en compagnie de quelques ministres catholiques dont Augustin Tine, Viviane Bampassy et Benoît Sambou. Les communautés protestante et musulmane étaient également représentées par des dignitaires. A signaler aussi la présence d’autorités coutumières. Autant d’occasions qui ont permis à l’Archevêque de Dakar de saluer «ce merveilleux patrimoine de la miséricorde qui permet d’avancer ensemble sur le chemin de la fraternité, de la solidarité et de la paix ».
 
Revenant sur le thème de ce pèlerinage, «Comme Marie, soyons témoins de la Miséricorde Divine », Année de la Miséricorde oblige, Mgr Ndiaye a par la suite exprimé sa prière «pour notre pratique de la miséricorde dans le service du bien commun, à travers une culture de l'honnêteté, de la conscience professionnelle et du souci de l'intérêt général» et «pour le regard de tendresse porté sur les personnes démunies et les blessés de la vie».
 
Dans la même lancée, Mgr Ndiaye a, par ailleurs, prié «pour le monde scolaire et l'université afin que nous respections le droit des élèves et des étudiants à être formés pour leur permettre de préparer sereinement leur avenir». Une prière exprimée dans un contexte de crise qui frappe l’école sénégalaise par des grèves récurrentes.
 
Il en profité pour encourager les jeunes « à saisir les chances que la vie leur offre pour transformer notre société par une discipline qui soit une limite constructive du chemin qu'ils ont à emprunter dans un monde de plus en plus incertain et difficile».
 
Leur partageant également l’assurance selon laquelle «Marie, Reine de l'espérance, est en marche avec eux pour les aider à ne jamais se décourager, à être optimistes et à oeuvrer pour un avenir radieux et joyeux».
 
Il a, enfin, confié à la prière maternelle de la Vierge Marie, la Mère de Miséricorde la réussite du prochain hivernage pour nous assurer une bonne récolte.

seneglise.sn

Mercredi 18 Mai 2016 - 18:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter