Port intégrale du voile: des Sénégalais jugent la sortie du Président Sall sur la question



Port intégrale du voile: des Sénégalais jugent la sortie du Président Sall sur la question
«Le port du voile intégral ne correspond pas à notre conception de l’Islam», a déclaré le Chef de l’Etat, Macky Sall hier à l’ouverture du Forum international sur la Paix et la sécurité en Afrique. L’occasion est ainsi saisie par Pressafrik.com de tâter le pouls des populations sur la question. Kader Ndiaye lit son journal sur les Allées Khalifa Ababacar SY. Interrogé, le retraité donne son avis. Il minimise. «Le port intégrale du voile n’a pas encore connu d’ampleur ici à Dakar », affirme-t-il. «La femme peut se couvrir le corps sans pour autant se voiler carrément», précise-t-il toutefois. Pire, Kader Ndiaye pense «qu’on les endoctrine parce que l’Islam, ce n’est pas le fait de se voiler seulement». Dans cette lancée, il prône une rencontre entre l’Etat, les chefs religieux et les personnes concernées pour trouver une solution». Pour Pape Samba Keita, «l’Islam, c’est la paix, le respect ». Et pour lui, «le fait de se voiler en intégralité, hygiéniquement ce n’est pas recommandé».
 
Pape Samba Keïta qui pense qu’«il y a quelqu’un derrière tout cela », indique par ailleurs que «c’est une exagération ». Fort de ce fait, il invite le président Macky Sall à «être ferme». Dans son entendement, «il ne faut pas  croiser les bras et laisser le phénomène croître». «Le fait de se voiler en  intégralité, c’est encombrant », sert-il par ailleurs. Ce, tout en affirmant qu’il urge de «trouver une solution à l’urgence». Lamine Fofana qui se réfère à la sortie du président Sall, est tout à fait contre le port intégral du voile. «Etre bon croyant, un bon musulman ne se montre pas à travers  l’accoutrement mais plutôt par le cœur et les valeurs auxquelles on croit », prône-t-il. Lamine Fofana est d’avis que «le rapport avec le Dieu doit être personnel».


Pour ce dernier, il faut faire la part des choses à savoir «respecter les heures de prières» tout «en évitant de se faire voir à travers des habits». Khalifa Faye, étudiant à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) souligne pour sa part que le port du voile intégral «est quelque chose de personnel et que ceux  qui le font ont leur raison». Ce, d’autant plus que marque-t-il : «Chacun à ses conceptions de la manière de montrer sa dévotion envers Dieu». «Ce n’est pas seulement l’affaire de l’Etat, mais lorsque l’on voit des formes nouvelles comme le port de voile intégral dans notre société, alors que ça ne correspond ni à notre culture ni à nos traditions, ni même à notre conception de l’Islam, nous devons avoir le courage de combattre cette forme excessive… », clôt Aïssatou Diouf, étudiante en Droit. 
 


Dior Niang

Mardi 10 Novembre 2015 - 10:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter