Portrait : Aminata Touré, une fidèle de Macky Sall au département de la Justice

Aminatou Touré, nommée ministre de la Justice dans le premier gouvernement de l’ère Macky Sall, est une militante de longue date des droits de l’homme dont les convictions et l’expérience du terrain ne seraient pas de trop pour mener à terme le chantier complexe de la Justice.



Portrait : Aminata Touré, une fidèle de Macky Sall au département de la Justice

Proche du quatrième président sénégalais dont elle dirigeait jusque-là le cabinet, Aminata Touré devrait recevoir de Macky Sall carte blanche pour parachever les réformes prévues de longue date dans ce secteur, pour une Justice réconciliée avec les justiciables, et pour le plus grand bonheur des acteurs eux-mêmes.

‘’Mimi’’, comme on la surnomme, a dirigé le département droit humain du Fonds des nations unies pour la population (FNUAP), basé à New York. Elle est également tout indiquée pour donner tout son relief à cette imbrication nouvelle commandée par la nécessaire convergence entre les réponses aux aspirations démocratiques essentielles et la nécessité d’une effective réalisation des droits économiques et sociaux.

Sur toutes ces questions représentant autant de défis, la nouvelle ministre de la Justice peut se prévaloir par-dessus-tout d’un militantisme précoce dans les mouvements de masse qui a forgé son aspiration pour l’équité et une plus grande justice sociale.

Brillante depuis le bas âge, cette fille d’un médecin a très tôt milité dans les mouvements de masse. Ce qui ne l’a pas empêchée, en Terminale déjà, d’être lauréate du concours général en Economie. La même année, en 1981, elle décroche son baccalauréat série D, avant de poursuivre ses études en France.

Militante de la Ligue communiste des travailleurs (LCT), devenue plus tard le Mouvement pour le socialisme et l’unité (MSU), elle a dirigé en 1993 la campagne électorale de Landing Savané, devenant ainsi la première directrice de campagne femme dans l’histoire politique du Sénégal. Une légitimité de taille pour une fonction qui sait être également politique.

Ancienne cadre de la défunte Sotrac, elle a travaillé à l’Association pour le bien-être familial (ASBEF), une expérience qui ajoute une dose de féminisme à une carrière et un cursus remarquable à bien des égards. Mme Touré a ainsi contribué grandement à la promotion de la planification familiale et à la santé de la reproduction. Une expertise qui l’a guidée dans sa carrière de fonctionnaire des Nations-unies.

Une seule conviction chez ‘’Mimi’’, mais une conviction fondamentale : ‘’La politique ne doit pas être une spécialité. Elle ne doit pas être un métier, mais une volonté de changer les choses’’, ne cesse-t-elle de répéter.

Aminata Touré vivait au New Jersey avec sa famille (mari et enfants), avant d’intégrer l’équipe de Macky Sall qu’il a aidé à confectionner le programme ‘’Yoonu Yokkuté’’ (le chemin du changement). Une contribution pour un vaste programme.

Dépêche - APS



Jeudi 5 Avril 2012 - 11:14




1.Posté par mercipourtout le 05/04/2012 12:44
Bonne chance Madame le Ministre! "Mon coeur est en fête à chaque fois qu'une femme émerge du lot.'' disait une de nos illustres concitoyennes disparues. Je partage sa réflexion.Que Dieu guide vos pas dans votre noble et exaltante mission!

2.Posté par mercipourtout le 05/04/2012 12:44
Bonne chance Madame le Ministre! "Mon coeur est en fête à chaque fois qu'une femme émerge du lot.'' disait une de nos illustres concitoyennes disparues. Je partage sa réflexion.Que Dieu guide vos pas dans votre noble et exaltante mission!

3.Posté par gamassist le 05/04/2012 13:52
je suis sur et certain que tu seras à la hauteur de ta mission je prie le bon dieu pour qu'il te donne la force et le courage afin que tu reussisses cette mission et du coup meriter la confiance de macky et cell de son premier ministre .il faut regler de maniere definitive et dans les regles de l'art tous les scandales politico financiers du regime sortant et avertir de maniere ferme la nouvelle equipe reglements de tous les problemes du senegal depend de ton ministere .la justice est la mere de tout developpement economique et social.l'avenir des jeunes est entre tes mains
.buona fortuna

4.Posté par Binou le 06/04/2012 11:29
Grd courage à la merveilleuse Mimi que Dieu t'accompagne ds cette lourde fonction l' avenir de notre pays passe par tn ministére la justice . Nous comptons sur ta détermination, sur ta droiture pour remettre notre pays sur de bn rails!!! Nous prions pr toi ensemble ns y arriverons ht à la main . Big kiss

5.Posté par Ousseynou THIAM le 28/04/2012 05:53
La RUPTURE Mme la Ministre commence par REGULARISER
-remettre la confiance en ramenant l'argent tapis dans les paradis
-faire l'inventaire des biens mal acquis investis dans ce pays
-trop de sorcieres on ne peut ne pas faire la chasse
-remettre a niveau certains avantages accordes aux magistrats en realite que de la corruption

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter