Position en direction des élections législatives: le PS à l'écoute des 27 600 militants à la base



Le bureau politique du Parti Socialiste (Ps) s’est réuni ce samedi à la maison du parti en séance thématique sous la présidence de son secrétaire général, Ousmane Tanor Dieng. Le bureau politique par la voix de son Secrétaire permanant, Cheikh Sadibou Seye a fait la lecture du  communiqué final qui, selon le secrétaire national aux élections, Serigne Mbaye Thiam, a été adopté à l’unanimité. Ce communiqué a été soumis à la réunion sans aucune contestation.
 
D’après Serigne Mbaye Thiam, des modalités pratiques ont été fixées pour la consultation à la base. "Le bureau politique a accepté la proposition qui lui a été faite de consulter les 138 coordinations sur la position que le parti socialiste doit avoir en direction des élections législatives de 2017, conforme à la tradition et à la pratique que nous avons toujours observé lorsqu’il s’agit de questions politiques importantes. Comme la désignation de notre candidat à l’élection présidentielle, et comme la désignation du Secrétaire général du parti", dira ce dernier.
 
Poursuivant ses propos, le secrétaire national aux élections de rappeler que "lors de (leur) participation aux élections locales de 2009, (ils avaient) aussi consulté la base sur la question de la bannière sous laquelle (ils devaient) aller à ces concertations".
 
Selon le ministre de l'Education nationale, "après avoir entendu tous les intervenants, il est ressorti que la position majoritaire de tous ceux qui sont intervenus était de dire qu’ils faut aller aux élections législatives au sein de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY). Mais cette position ne pourrait pas être acté par le bureau politique. Parce que les camarades qui interviennent au bureau politique doivent aussi porter le mandat  qui vient de leur coordination, dont certain parmi eux avaient déjà réuni leur coordination, d’autres non".

"C’est la raison pour laquelle, la décision qu’il faut acter n’est pas celui de dire que le bureau politique va avec BBY. Celle qu’il faut acté, c’est que le bureau politique a décidé de consulter les 138 coordinations du PS  à travers l’organe qu’on appelle la Commission Administrative (CA) qui compte par coordination 200 personnes, au total 27 600 militants qui seront consultés à travers tout le territoire national", assure le responsable socialiste. .

Cette consultation des 27 600 militants tournera autour des trois (3) questions: le PS doit-il aller aux élections législatives en son nom propre et sous sa propre bannière ? Ou doit-il le faire en coalition ?
La deuxième question concerne ceux qui croient que le Ps doit le faire en coalition. S’il doit y aller en coalition, doit-il le faire en restant dans la coalition BBY ? Ou en allant dans une coalition différente ?
Pour ceux qui répondront que le Ps doit le faire en allant dans une coalition différente, il leur sera seront demandés avec qui ? Ce, pour qu’ils indiquent, les composantes avec lesquelles le PS va discuter.

Pour conclure, Serigne Mbaye Thiam a souligné que le bureau politique a décidé que les coordinations ont un délai de 30 jours pour pouvoir remonter les procès verbaux de leur coordination. 


Samedi 30 Juillet 2016 - 20:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter