Possible overdose de narcotiques: Enquête sur la mort de Michael Jackson



Un des ex-managers de Michael Jackson, l'homme d'affaires tunisien Tarak Ben Ammar, assure que le chanteur est mort "parce qu'il prenait toutes sortes de médicaments" © VALERIE MACON / AFP
Un des ex-managers de Michael Jackson, l'homme d'affaires tunisien Tarak Ben Ammar, assure que le chanteur est mort "parce qu'il prenait toutes sortes de médicaments" © VALERIE MACON / AFP
Le décès brutal de Michael Jackson reste vendredi entouré de mystère. Il semble acquis que le chanteur américain, âgé de 50 ans, est mort des suites d'un arrêt cardiaque à Los Angeles, en Californie. Mais l'institut médico-légal du comté de Los Angeles est resté muet sur les causes du décès, expliquant qu'une autopsie serait pratiquée vendredi, et que les résultats de cette autopsie ne seront probablement pas connus avant des semaines. "Nous allons procéder à des analyses toxicologiques et à un examen intensif et les résultats finaux pourraient (être disponibles) dans six ou huit semaines", a déclaré aux journalistes le porte-parole de l'institut Ed Winter.

Selon un autre porte-parole de l'institution, "il avait perdu connaissance lorsqu'il a été admis" à l'hôpital Ronald-Reagan de l'UCLA (Université de Californie à Los Angeles), à quelques kilomètres de son domicile, "et son décès a été constaté à 14 h 26 (23 h 26 en France, ndlr)" jeudi. L'un des frères de Michael Jackson, Jermaine, affirme que les médecins ont tenté de le ranimer pendant une heure, sans succès. Anéanti, il évoque un "arrêt cardiaque", intervenu, selon la presse américaine, au domicile de la star à Holmby Hills, un quartier riche de Los Angeles où il louait un manoir depuis janvier. Peu avant 19 heures, la dépouille - enveloppée dans un linceul blanc - a été conduite à la morgue de Los Angeles, sous l'oeil des caméras.

Un ancien manager : "Il prenait toutes sortes de médicaments"

Selon le site américain TMZ.com, le premier à avoir annoncé la mort du chanteur un quart d'heure après son constat à l'hôpital, un médecin qui vivait au domicile de la star aurait disparu depuis. Les forces de l'ordre seraient actuellement à sa recherche. Évoquant une source policière et des membres de la famille de Jackson, TMZ affirme que ce médecin pourrait avoir administré au chanteur une injection de Demerol - un analgésique narcotique similaire à la morphine, prescrit pour soulager des douleurs associée à diverses interventions médicales chirurgicales - , provoquant une overdose.Sa famille se serait d'ailleurs récemment inquiétée de la dépendance de Michael Jackson à la morphine.

C'est aussi l'avis d'un des ex-managers de Jackson, l'homme d'affaires tunisien Tarak Ben Ammar, qui assure que le chanteur est mort "parce qu'il prenait toutes sortes de médicaments". Il accuse des médecins "charlatans" et "criminels" d'avoir profité du fait que la star était un "hypocondriaque". "Il est clair que les criminels dans cette affaire sont les médecins qui l'ont soigné tout au long de sa carrière, qui lui ont détruit le visage, lui ont donné des médicaments pour lui enlever les douleurs", a-t-il fait valoir sur Europe 1. Le "roi de la pop" prenait des traitements pour se remettre en forme en vue d'un lourd programme d'une cinquantaine de concerts prévu cet été à Londres, a renchéri jeudi un avocat de sa famille, Brian Oxman, en assurant sur CNN que son décès n'était "pas inattendu (...) à cause des médicaments qu'il prenait".
Source: Le Point

Le Point

Vendredi 26 Juin 2009 - 17:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter