Pour contrecarrer Rewmi et Idrissa Seck, Macky Sall regroupe son « Conseil de guerre »

La crise politique au sein de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) née du télescopage entre le Rewmi d’Idrissa Seck et l’Alliance Pour la République (APR) de Macky Sall hante le sommeil du chef de l’Etat qui veut d’ores et déjà prendre les devants. Avant de se rendre au Caire pour prendre part au sommet de l’Organisation pour la Coopération Islamique (OCI), le président de la République a déjà regroupé son « Conseil de guerre » et rencontré à deux reprises son premier ministre Abdoul Mbaye la semaine dernière.



Pour contrecarrer Rewmi et Idrissa Seck, Macky Sall regroupe son « Conseil de guerre »

« C’était avant son départ pour le Caire », précise dans les colonnes du journal « L’observateur », un des conseillers de la présidence qui poursuit que « le président nous a fait part de ses inquiétudes par rapport à l’attitude d’Idrissa Seck et des membres de son parti. De manière globale, il nous a demandé notre avis sur la question. Nous, en tant que membres de l’APR et acteurs de la vie politique depuis des années, nous lui avons proposé de reprendre dès maintenant le contact physique avec tous les alliés de BBY afin de prévenir toute défection massive par effet d’entrainement si toutefois la probabilité du démarquage de Rewmi venait à se concrétiser ».
 
 
D’après la même source, le « Conseil de guerre » du président a suggéré de lui mettre à dos tout le reste de la coalition. Toutefois, avant cela, Macky Sall a décidé dès son retour du Caire, de recevoir (spécialement) en audience Amadou Makhtar Mbow et le président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse pour mettre tous les atouts de son côté.


Jeudi 7 Février 2013 - 16:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter