Pour des raisons d’argent : Wade en déconfiture avec "son ombre"

Bisbilles entre le chef de l’Etat et son aide de camp. L’argent est au cœur de ces gros nuages qui menacent la collaboration et la complicité le président Abdoulaye Wade et le colonel Bara Cissokho. L’affaire Alex Ségura du nom de l’ancien représentant résident du FMI au Sénégal et les millions qui auraient été volés de la mallette du chef de l’Etat à l’ambassade du Sénégal à Paris. Le palais de la République ne bruit que de ce différent au parfum de sacrifice et certains tentent de jouer les bons offices.



Wade en déconfiture avec son aide de camp
Wade en déconfiture avec son aide de camp
L’inamovible Colonel, Bara Cissokho, aide de camp du chef de l’Etat est sur le point de départ. Après neuf ans de bons et loyaux services auprès du président de la République, il est aujourd’hui en bisbilles avec son chef. Il a été «jeté en pâtures» dans l’affaire Alex Ségura qui depuis début octobre ne cesse de défrayer la chronique et de mettre le Sénégal dans une position inconfortable par rapport à la communauté internationale. En effet, le colonel Bara Cissokho en service auprès du chef de l’Etat depuis plus de neuf ans a été pointé du doigt dans un communiqué de la présidence de la République. «Après avoir présenté ses adieux, l’aide de Camp a demandé au Président de la République s’il fallait lui donner quelque chose comme de coutume. Le Président de la République a répondu oui sans préciser la somme car il y avait une pratique», a mentionné le communiqué de la présidence de la République.

Et pourtant des voix discordantes se sont élevées au palais présidentiel pour affirmer que le colonel Cissokho n’était même pas au courant de ce cadeau de près 87 millions de nos francs. Selon le journal «L’Observateur» qui cite une source tapie au palais, «il n’était même pas encore au courant qu’une mallette bourrée d’euros et de dollars a été remise à Alex Ségura».

Ces allégations confortent la thèse selon laquelle le colonel Cissokho est l’agneau du sacrifice dans l’affaire Alex Ségura. Et qu’il risque d’être le fusible qui va sauter.

Cet imbroglio est intervenu au moment où un autre scandale éclate et éclabousse l’entourage du président de la République. Il s’agit d’une forte somme d’argent (d’aucuns parlent de 30 millions) qui aurait été subtilisée dans la mallette du chef de l’Etat. Puisque c’est l’aide de camp du chef de l’Etat qui garde tout argent ou objet destiné au président de la République.

Quand l’affaire a commencé à prendre de l’ampleur dans les arcanes de la présidence, le capitaine de frégate de la marine nationale aurait demandé à ses supérieurs dans l’armée nationale d’être déchargé de ses fonctions d’aide de camp. Ce qu’une partie de l’entourage du président d’Abdoulaye Wade ne peut accepter. Le ministre chef de cabinet du président de la République, Pape Samba Mboup d’intervenir pour déclarer «Monsieur le président, vous connaissez bien les hommes qui ont volé cet argent, car ce n’est pas la première fois».

Ces deux affaires qui se suivent et qui ont comme dénominateur commun l’argent vont-elles sonner le glas d’un long compagnonnage entre le président de la République et le colonel Bara Cissokho ? L’avenir nous édifiera !


Mercredi 28 Octobre 2009 - 11:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter