Pour « garder » Touba, Macky lâche Moustapha Cissé LO : « Le parti va prendre ses responsabilités », dit le président

Les événements de Touba continuent. Ce, pour dire que Moustapha Cissé LO, qui a vu ses deux maisons, sa boulangerie, son véhicule en tout et pour tout pas moins d’un milliard selon les propres estimations du vice-président de l’Assemblée nationale, n’est pas encore au bout de ses peines. Son mentor, le Président de la République, Macky Sall serait très en colère contre lui. Ce qui le préoccuperait plus en ce moment, c’est comment recoller les morceaux avec la ville sainte, Touba. L’APR va prendre ses responsabilités, aurait même dit Macky soucieux de que ces événements pourraient avoir comme conséquences sur les locales de ce 29 juin.



Le président Sall ne décolérerait contre Moustapha Cissé LO qui va même devoir faire face à son mentor. Car il ne s’agit pas de laisser passer surtout que les événements coïncident avec les locales de ce 29 juin et peuvent jouer sur la présidentielle de 2017. « Il y va de l’intérêt général du parti. Les intérêts électoraux de la communauté rurale de Touba et du département de Mbacké priment sur toute autre considération du moment. La réparation des dommages matériels et même moraux est très subsidiaire par rapport au préjudice politique que l’APR peut être amenée à subir de cette histoire de positionnement personnel de responsables dans leur patelin. Nous sommes en politiques et spécifiquement en période de campagne électorale pour des élections qui peuvent lourdement influer sur la présidentielle de 2017. Le parti va prendre ses responsabilités », a dit lancé Macky selon un responsable de l’APR qui se confie à l’Observateur ».


Pour dite que Cissé LO n’est pas au bout de ses peines. Ce dernier qui remet sur la table les indemnités que le vice-président de l’Assemblée nationale aurait perçue pour loyauté à l’actuel président Sall alors président de la représentation nationale, ne passe toujours pas au niveau de l’APR où par ailleurs, poursuit la source, les sorties de Cissé LO à l’endroit des adversaires sont jugées « irrévérencieux ». Ceci, avant de dévoiler le plan de liquidation politique d’ « El pistolero ». Ce dernier plan consisterait à lui demander de quitter volontairement la direction locale de l’APR pour ne pas gêner Macky, autrement dit qu’ « il se tasse et se taise pour un temps ». Dans ce cadre, il s’agit aussi selon toujours la source, dans le cadre de la « recherche de la paix » avec Touba, le pouvoir n’occulte pas de s’inscrire en droite ligne des directives du khalife général des mourides qui ne veut plus de manifestation politiques à Touba ».


Le hic, selon nos confrères, Moustapha Cissé LO est soutenu par une frange de ses collègues députés qui n’ont pas manqué d’entrer en contact avec lui pour lui « témoigner de leur compassion ».


Vendredi 27 Juin 2014 - 11:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter