Pour l’ONU, les élections burundaises ne sont pas crédibles

Une semaine après la tenue des élections présidentielles contestées au Burundi, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni, ce mardi, à New York. Ses membres se sont entretenus sur le rapport préliminaire de la Mission électorale de l'ONU au Burundi qui fait état d'un scrutin « paisible, mais pas crédible ».



C'est la huitième fois que le Conseil de sécurité des Nations unies se réunit depuis le début de la crise politique au Burundi, mais ses membres n'ont toujours pas réussi à se mettre d'accord sur une position commune. Les trois pays africains Angola, Tchad et Liberia soutiennent qu'il s'agit d'une crise interne. La Chine et la Russie, traditionnellement contre toute ingérence étrangère, les appuient. Mais les membres occidentaux insistent sur l'intransigeance du président Nkurunziza qui n'a pas écouté leurs demandes répétées de reculer le scrutin, qui ne pouvait pas se dérouler dans des conditions sereines.

 
Le rapport préliminaire de la Mission d'observation électorale au Burundi va dans leur sens. Selon ce document, des observateurs étaient présents dans 240 bureaux de vote. Si dans l'ensemble le scrutin s'est déroulé dans le calme et était bien organisé, les observateurs notent qu'ils n'ont pas pu suivre l'ensemble des procédures de dépouillement et le grand nombre de partisans du président Nkurunziza présents dans les bureaux de vote. Au final, la Mission d'observation note que le calme qui a régné durant le scrutin n'était qu'une façade et que ce vote ne pouvait pas être considéré comme « libre, crédible ou inclusif». 

Rfi.fr

Mercredi 29 Juillet 2015 - 15:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter