"Pour l'honneur de la gendarmerie sénégalaise": Comment Macky compte gérer le "brûlot" sans se brûler ?



« Pour l’honneur de la gendarmerie », le livre du colonel Abdoulaye Aziz Ndaw,  continue à faire trembler la République. Ce brûlot à deux Tomes, qui met en accusation de plus hauts responsables de l’appareil d’Etat constitue une véritable patate chaude pour le palais. Au moindre défaut de manipulation, bonjour les dégâts.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, le président Macky Sall et ses conseils  tentent de trouver une solution des plus discrètes à cette « affaire d‘état ». En effet, ce n’est pas que le président Sall ne veuille pas faire la lumière sur ce qu’il convient désormais d’appeler «  l’affaire Colonel Ndaw », mais discret qu’il est quand il s’agit de la gestion des affaires publiques, Macky Sall ne veut pas que le linge sale s’étale sur la place publique.

Que les auditions d’anciens pontes de la République, dont son prédécesseur au palais Me Abdoulaye Wade, l’ancien Ministre des Forces Armées Becaye Diop et tant d’autres, comme voulu par le député de la majorité Moustapha Diakhaté, n’ouvre la voie à des règlements  de compte et déballages plus graves que ceux contenus dans le livre, mais aussi à une guerre entre officiers supérieurs de la maréchaussée.

Ce qui serait fatale à la gestion de la sécurité nationale  et à la stabilité politique du pays.L’option du gouvernement est donc de gérer cette affaire  sans faire de bruit.

Le Colonel Abdoulaye Aziz Ndaw a été ancien commandant en second de la gendarmerie nationale de 2005 à 2007. Il accuse dans ces deux œuvres, l’ancien Haut Commandant de la Gendarmerie, le général Abdoulaye Fall et d’autres personnalités politiques et militaires de corruption, malversation et concussion. De la nébuleuse dans le cadre de la gestion de la crise casamançaise, à l’assassinat d’Omar Lamine Badji, en passant par la machination ayant aboutie à son limogeage, le colonel Abdoulaye Aziz Ndaw dit tout. 


Samedi 26 Juillet 2014 - 12:03




1.Posté par Lamine le 28/07/2014 08:00
Cheikh DIACK tu MENS !

Cette affaire est orchestrée par les services secrets de l'Empire militaro-bancaire, avec la complicité d'Obélix, pour changer les chefs de la gendarmerie. Pourquoi ? Pour pouvoir mater les manifestants musulmans Sénégalais qui vont se révolter contre la dé-pénalisation de l'homosexualité, la Pink Parade ( prémisse de la Gay Pride ), la propagande érotique qui va déferler sur les télévisions Sénégalaises avec la complicité de DJ BOOBS et de AKON, la limitation de la polygamie à 3 femmes puis à 2 femmes ( puis son abolition définitive ), l'étude historico-critique de l'islam,...

Pour changer les chefs de la gendarmerie sans provoquer un coup d'Etat, OBELIX doit changer les chefs sans humilier les généraux Sénégalais. Donc il doit faire preuve de discrétion.

2.Posté par Lamine le 28/07/2014 08:19
La technique de l'Empire pour changer les chefs Sénégalais de la police, de la gendarmerie, de l'éducation nationale ( dès que l'Empire aura nettoyé la gendarmerie, l'Empire s'attaquera aux chefs de l'éducation nationale. N'oubliez pas cette prédiction politique précise si vous n'avez pas encore compris que l'Empire re-colonise le Sénégal par la ruse ), de l'armée,... consiste à
- sélectionner un chef ;
- concentrer sur lui toute la puissance de l'Empire ( les Etats, les médias majeurs, la justice,... ) pour le détruire : cela revient à le passer à tabac ;
- en faisant croire aux autres chefs que c'est UN CAS PARTICULIER ( "une brebis galeuse" dans un troupeau d'agneaux ) pour ne pas que les autres chefs comprennent qu'ils vont subir le même sort, un par un, quelques mois ou années plus tard, avec d'autres prétextes ;
- puis appliquer le même algorithme, quelques mois plus tard, avec un autre prétexte, pour changer un autre chef ;
- et ce, jusqu'à ce que tous les chefs de l'Etat soient des francs maçons ou des idiots-utiles de la franc maçonnerie ou des types soumis à l'Empire.

Cette stratégie consiste donc à faire croire à chaque chef qu'il pourra sauver sa peau s'il reste tranquille pendant que l'Empire égorge un autre chef.

L'Empire change les chefs Sénégalais en appliquant la stratégie que l'Empire a utilisé pour changer les présidents des pays musulmans, depuis 2001 : si les pays musulmans n'étaient pas dirigés par des imbéciles, ils diraient "attaquer un pays musulman c'est attaquer tous les pays musulmans". Dans ce cas, l'Empire ne prendrait jamais le risque de détruire le monde musulman en changeant les présidents des pays musulmans, un par un : Irak, Afghanistan, Mauritanie, Tunisie, Egypte, tentative actuelle en Syrie, Algérie,... bientôt viendra le tour de la Gambie,...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter