Pour le Parisien, Jimmy Briand est revenu sur son année particulière à l'Olympique Lyonnais.



Il s’en est passé des choses pour Jimmy Briand (28 ans) cette année. D’un départ avorté en janvier pour l’AS Monaco, une fin de saison compliquée, un mercato d’été bouillant, un retour au premier plan (3 buts et une passe décisive en 9 apparitions) puis une blessure, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais a quasiment tout connu. Pour Le Parisien, l’international tricolore est revenu sur ses ascenseurs émotionnels.
 

« Je suis resté à Lyon après avoir passé la visite médicale à Monaco. Ensuite, j’ai vécu une fin de saison compliquée, entre les blessures et les choix de l’entraîneur. L’été aussi a été difficile. Mais derrière, j’ai fait comme d’habitude, j’ai bossé. J’ai été récompensé en fin d’année civile, même si mon claquage a un peu gâché le mois de décembre. J’ai même été capitaine sur un match. C’est le signe que je suis bien revenu. Quoi qu’il arrive, cette année me servira », a-t-il résumé, revenant sur son vrai-faux départ à Monaco. « Je n’ai aucun regret, car je n’avais pas la certitude de signer définitivement là-bas en juin. C’est pour ça que je suis rentré à Lyon », a-t-il indiqué. C’est plutôt l’après qui a été compliqué à gérer...
 

« Quand je suis revenu de Monaco, ça n’a pas été facile à vivre. À certains moments, j’aurais mérité de jouer, mais ça n’a pas été le cas. J’ai vraiment eu le sentiment que certains choix n’étaient pas corrects ou justes. Je l’ai peut-être fait sentir dans mon attitude. J’étais moins souriant, mais je n’ai jamais discuté un choix du coach et je n’ai jamais fait de vagues. Ce qui m’a fait le plus mal, c’est qu’on me reproche de foutre le bordel dans le groupe. Je n’ai pas pu l’accepter. Cette saison, les choses ont été remises en ordre. Je n’ai pas de problème à être sur le banc quand quelqu’un est meilleur que moi », a-t-il regretté, racontant ensuite son mercato d’été pour le moins compliqué durant lequel les Gones l’ont poussé vers la sortie.
 

« C’est particulier quand un club veut, entre guillemets, se débarrasser de vous. Mais quand on est là et qu’on est bon, on joue. C’est le monde pro. Si j’avais dix ans de moins, je n’aurais peut-être pas réagi pareil. Mes amis et ma famille m’ont aidé dans ces moments pas simples. Mais ça n’a pas été pénible au point d’en faire une dépression... », a-t-il lancé avant d’évoquer son avenir. « Je n’ai pas envie de revivre tout ce qui s’est passé cet été. Je ne partirai pas cet hiver. On est engagé dans quatre compétitions. Le club a besoin de tout le monde. Une prolongation ? Rien n’est exclu. Je veux faire la meilleure seconde partie de saison possible pour avoir un maximum de sollicitations. Je n’ai jamais fermé la porte à l’OL, même si on m’a plutôt poussé à la franchir. Mon objectif est toujours d’évoluer dans un club ambitieux, de niveau européen. On verra à la fin de saison ce que je mérite », a-t-il conclu. Beau joueur...

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Mardi 24 Décembre 2013 - 11:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter