Pour obtenir son récépissé, Serigne Mansour SY Djamil brandit une pétition contre Abdoulaye Daouda Diallo



Pour obtenir son récépissé, Serigne Mansour SY Djamil brandit une pétition contre Abdoulaye Daouda Diallo
Trop, c’est trop semble dire Serigne Mansour Sy Djamil et Cie. « Le 7 mai 2013,  Bes Du Ñakk (BDN) entamait auprès du Ministère de l’Intérieur les démarches pour sa reconnaissance comme parti politique.  Cela fera bientôt un an. Les autorités chargées d’instruire le dossier et de délivrer le récépissé de reconnaissance n’ont toujours pas réagi », ragent-ils. « Cette attitude est injuste et injustifiée. Les motifs de la lenteur semblent résulter de considérations inavouables voire politiciennes », assène le mouvement BDN qui se proclamant « une force politique majeure », ne manque pas d’inviter les sénégalais épris de justice, à signer sa pétition ».
 

Pour le récépissé de BDN en tant que parti politique, Serigne Mansour Sy Djamil ne baisse pas les bars. « Le 17 septembre 2011, Bes Du Ñakk (BDÑ) organisait son Assemblée Générale Constitutive. Le Mouvement Citoyen pour la Refondation nationale venait de faire son entrée sur la scène politique sénégalaise avec des idées novatrices, une nouvelle optique et une détermination de sortir le Sénégal de l’ornière. La première participation de BDN à une joute électorale a été sanctionnée par un franc succès. Sans alliance, il obtenait le 1er juillet 2012 aux élections législatives, 6% des suffrages exprimés et envoyait 4 députés à l’Assemblée nationale.  Le mouvement BDN devenait ainsi une force politique majeure », indique le communiqué de mouvement qui précise que « conscient de la massification du mouvement, des enjeux et des défis immenses à relever, BDÑ devait se muer en structure plus formelle et mieux  organisée, afin de continuer le travail pour le développement du Sénégal ».


C’est ainsi que « le 7 mai 2013,  BDN entamait auprès du Ministère de l’Intérieur les démarches pour sa reconnaissance comme parti politique ». Mais s’éructent-ils, « cela fera bientôt un an. Les autorités chargées d’instruire le dossier et de délivrer le récépissé de reconnaissance n’ont toujours pas réagi ». Et jugeant « cette posture incompréhensible », BDN d’en appeler aux sénégalais épris de justice. Ce, pour « signer  la pétition du mouvement ».

 
« Vu l’engagement citoyen et patriotique de BDÑ depuis sa création, cette posture des autorités administratives est incompréhensible surtout à l’orée des élections locales du 29 juin 2014. Tous les Sénégalais épris de justice et soucieux de la bonne marche de notre pays doivent exiger la délivrance du récépissé de reconnaissance comme parti politique au mouvement BDÑ. Signez la pétition ». 


Samedi 29 Mars 2014 - 11:56




1.Posté par Deugg Gui le 29/03/2014 17:24
Pour une pétition, le mieux serait de commencer à le faire signer par les ...alliés de BBY dont ...Macky est chef de file. Cela permettra de mesurer le degré de loyauté dans la coalition et, seulement après, le cas échéant appeler l'opinion.

2.Posté par ousmane le 29/03/2014 18:30
Moi ne signerai la petition in sha Allah. Je pense que la ligne senegalaise ne serait jamais droite sur la main des faramacons

3.Posté par ousmane le 29/03/2014 18:31
Moi je signerai la petition in sha Allah. Je pense que la ligne senegalaise ne serait jamais droite sur la main des faramacons

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter