Pour se défaire de la CREI, le parti de Baldé et le PDS s’unissent

L’union fait la force. Un précepte bien compris par le secrétaire général de l’Union Centriste du Sénégal (UCS) Abdoulaye Baldé dans un contexte marqué par le défilé de pontes de l’ancien régime devant la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). L’UCS et le PDS, tous dans le collimateur du procureur spécial, décident de faire front commun.



Pour se défaire de la CREI, le parti de Baldé et le PDS s’unissent
« Compte tenu des atteintes répétées aux principes et règles de droit, notamment le code de procédure pénale et des conventions internationales relatives à la protection des droits de l’homme et de la dignité humaine, le président de l’UCS et le PDS ont décidé d’harmoniser leurs positions et d’unir leurs forces pour la défense des libertés et des droits fondamentaux, pour une justice équitable, sans parti pris et non sélective », lit-on sur le document de l’UCS publié par le quotidien « L’As ».
 
 


Vendredi 30 Novembre 2012 - 12:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter