«Pour une école apaisée, c’est de faire quitter le président Macky Sall la tête de ce pays», (Grand cadre)

"Les syndicats d'enseignants ont décidé d'abréger le règne de Macky". Le mot d'ordre est ainsi donné par Oumar Waly Zoumaro du Grand Cadre des Syndicats d'Enseignants (GCSE). Ce, pour une "issue heureuse à la crise scolaire".



Le responsable syndical du GCSE s'est ainsi dévoilé hier lors du rassemblement du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) et ses alliés. Oumar Waly Zoumaro indique que seul le départ du président Macky Sall peut mener le Sénégal à l'excellence. "Quand on gère un pays, on doit l'aimer. Je ne veux pas prendre l'école sénégalaise en otage. Je ne veux pas faire face au président Sall en utilisant l'école. C'est la raison pour laquelle, nous avons dit que depuis trois (3) ans, on n'a aucune assurance de la part de ceux qui nous gouvernent", campe le syndicaliste. Pour lui, "il faut juste une chose pour qu'on ait une école apaisée, c'est de faire faire quitter le président Sall la tête de ce pays". 

"Quand on part jusqu'à nous dire que si vous voyez qu'on a des difficultés avec l'école, c'est parce qu'on a eu à faire des coupes sombres dans les budgets du ministère de l'Education, du ministère de la Santé pour financer le PSE (Plan Sénégal Emergent), fulmine Oumar Waly Zoumaro qui se demande "comment on peut mettre en oeuvre le PSE et vouloir prélever des sous dans les budgets des ministères...". Selon le GCSE, si le chef de l'Etat a reçu le mois dernier les syndicats d'enseignants, c'est parce qu'il a peur que 2016 qui est une année pré-électorale, puisse connaître des perturbations...". 


Samedi 31 Octobre 2015 - 09:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter