Pourquoi Macky Sall s’est adressé à la presse étrangère et non nationale pour répondre à Wade ? Souleymane Jules Diop explique




Tout comme après la sortie d’Idrissa Seck annonçant que le président Sall devait être poursuivi pour enrichissement illicite, c’est le conseiller en communication du président Sall qui monte au créneau pour calmer la colère des journalistes qui se sentent à la limite méprisés par le successeur de Wade prompt selon eux, alors que nombre de demandes d’interview d’organes de presse ont été introduites par la presse nationale, à accorder des entretiens à la presse étrangère. La dernière en date la sortie de Macky Sall dans les colonnes du « lemonde » pour répondre à son prédécesseur Wade.


E ce propos, Souleymane Jules Diop trouve que la critique est « injuste ». « Elle ne correspond pas à la réalité. Nous avons déjà retenu avec le président Macky Sall, le principe de rencontrer la presse à quatre (4) occasions dans l’année. C’est déjà beaucoup quand on considère l’agenda du chef de l’Etat. Il y a deux (2) conférences de presse qui se déroulent chaque année à un intervalle de six (6) mois et en plus de cela, nous avons initié un dîner de la presse que nous allons institutionnaliser mais qui s’est déjà déroulé l’année dernière. Et en plus du dîner, il y a aussi la cérémonie solennelle elle-aussi institutionnalisée de présentation des vœux de la presse au chef de l’Etat. En plus de cela, le président de la République s’adresse à la presse à chaque occasion la dernière, c’était la journée de la terre pendant laquelle la presse a été invitée mais même pour ce qui concerne les manifestations qui se déroulent à la présidence, la presse privée est désormais largement invitée », annonce d’emblée le conseiller en communication du président Sall qui poursuit.


« Quand nous sommes arrivés, nous avons fait beaucoup d’efforts aussi dans la transmission des activités du président de la République au quotidien parce que nous pensons que c’est un droit des Sénégalais de savoir. Maintenant, concernant l’intervention d’hier, il faut comprendre notre préoccupation, nos motivations, dans ce cas-ci, l’intervention pour ce qui concerne l’arrivée de Me Wade était tout à fait secondaire par rapport au Plan Sénégal Emergent (PSE) ».


Mieux, selon ce dernier, « il ne faut pas oublier que c’est à l’extérieur avec nos partenaires étrangers que nous essayons de vendre le PSE et donc, ici l’audience ciblée est une audience étrangère avec les hommes d’affaires étrangers et donc, c’est à ce titre que nous nous sommes adressés au journal lemonde ». Souleymane Jules Diop qui évoque le dossier Karim Wade sur lequel le président Sall s’est prononcé, de dire sur les ondes de la Rfm, « concernant l’affaire Karim Wade, n’oubliez pas que celui qui est notre protagoniste s’est d’abord adressé au journal « lemonde » et la presse étrangère et il y a une préoccupation qui est celle de rétablir un certain nombre de vérités, la même où un certain nombre de contre-vérités ont été énoncés et ça, il faut le comprendre ». La présidence promet toutefois de faire beaucoup d’efforts. 


Mercredi 7 Mai 2014 - 15:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter