"Pourquoi, je ne défendrais pas Tamsir", Me Serigne Khassimou Touré



Surpris avec un adolescent, Tamsir Jupiter Ndiaye a été déféré au Parquet hier. Un face-à-face avec le Procureur au terme duquel, le journaliste a été inculpé puis placé sous mandat de dépôt à la Maison d'Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss pour pédophilie, détournement de mineur, actes contre-nature. Il est reproché au journaliste d'avoir, dans la nuit du mercredi au jeudi, tenté d'abuser sexuellement d'un garçon de 16 ans, moyennant de l'argent. 


Sur dénonciation du jeune, il a été pris en chasse par d'autres jeunes qui l'ont pris et livré à la police. Jugé en première instance en 2012 à une peine de quatre (4) ans de prison, après avoir été pris avec un homosexuel du nom de Mactar Diop Diagne, Tamsir Jupiter Ndiaye n'avait alors passé que quatorze (14) mois en prison. Ce, avant de bénéficier de la gràce présidentielle. Récidiviste, les choses sont mal parties pour le journaliste. 


Ce, d'autant plus qu'il ne pourra plus compter sur son avocat, Me Serigne Khassimou Touré. Dans les colonnes du "Le populaire", le ténor du barreau qui l'avait défendu par amitié, n'est pas prêt de remettre sa robe pour défendre sa cause. "Je ne peux pas le défendre pour des convenances personnelles. Je l'avais défendu dans le passé pour des questions de principes. Je m'étais donné corps et âme pour le réhabiliter parce que la société l'avait tué et j'avais réussi ma mission.


Aujourd'hui qu'on subodore des questions du même genre que celle qui l'avait jeté en pâture, je ne peux que m'en émouvoir et demander aux autorités de le prendre en charge pour être soigné parce qu'il n'est plus maître de ses actes", plaide ce dernier qui pense que Tamsir Jupiter Ndiaye a besoin d'assistance sociale et psycholigique donc médicale". 


Samedi 27 Juin 2015 - 10:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter