Pourquoi le podium du Ballon d’Or semble encore inaccessible pour Karim Benzema

Pour Didier Deschamps, Karim Benzema mérite de figurer sur le podium du Ballon d’Or. Si les statistiques du Madrilène appuient le propos du sélectionneur, le buteur des Bleus n’a pas assez pesé dans les moments clés de l’année 2014 pour s’inviter dans le top 3. Explications.



"Karim Benzema mérite d'être sur le podium du Ballon d'Or." Le propos est signé Didier Deschamps et n'engage que lui. Le sélectionneur est dans son rôle, lui qui s'était positionné en faveur de Franck Ribéry  la saison passée pour la même récompense. Entre les deux extra-terrestres Messi et Ronaldo et les champions du monde allemands, le Madrilène mérite-t-il, au vu de son année 2014, une place parmi la crème de la crème ? Peut-il légitimement ambitionner de figurer parmi les trois finalistes ? Tentative de réponse.
 
Statistiquement, il a sa place sur le podium
Les chiffres bruts de l'année en cours creusent une faille sévère entre Cristiano RonaldoLionel Messi  et le commun des mortels. Comme lors des six dernières éditions, les deux hommes sont largement au-dessus de la mêlée. Ronaldo (51 buts) et Messi (44 buts) sont les deux meilleurs buteurs des 23 prétendants au Ballon d'Or. Derrière le duo d'intouchables, un seul homme est parvenu à atteindre la barre des 30 buts, Karim Benzema (31). Le Français est également le troisième meilleur passeur décisif de la sélection avec 22 caviars juste derrière Messi (25) et Di Maria (24).
Les statistiques offensives placent Benzema sur le podium du Ballon d'Or loin devant les autres milieux offensifs ou attaquants qui ont marqué l'année (Neymar, Diego Costa,Arjen RobbenThomas MüllerGareth Bale  ou Angel Di Maria  pour ne citer qu'eux). Aucun avant-centre n'a cumulé les mêmes chiffres que Benzema. A ce titre, le Français est la référence à son poste.
 
Un palmarès qui le hisse très haut dans la hiérarchie
Karim Benzema a remporté l'une des deux compétitions majeures de la saison : La Ligue des champions. Parmi les 23 finalistes, onze joueurs ont remporté soit la C1 soit la Coupe du monde, aucun n'a signé un doublé. En demi-finale, le Real de Benzema a infligé une leçon au Bayern Munich  des futurs champions du monde allemands (1-0, 4-0). Et ils ne sont pas nombreux à avoir signé une bonne campagne européenne en club et une Coupe du monde convaincante. Karim Benzema fait partie de ce cercle très restreint où figure également Angel Di Maria. Humiliés en demi-finale de C1, les Allemands du Bayern ont toujours les joues bien rouges tout comme les Brésiliens dévorés dans le dernier carré du Mondial. 
Aucune trace indélébile en Coupe du monde ou en Ligue des champions
L'apport de Benzema dans les deux compétitions majeures de l'année apparaît un brin léger pour que le Madrilène figure parmi les trois meilleurs joueurs du monde. Oui, il a remporté la Ligue des champions mais il n'a marqué qu'un but et délivré aucune passe décisive à partir des quarts de finale. Oui, la France et Benzema ont signé un Mondial convaincant. Mais le buteur des Bleus a inscrit ses trois buts et délivré ses trois passes décisives face au Honduras (3-0) et face à la Suisse (5-2). Après les poules, Benzema a disparu et il n'a pas su porter sur son dos une équipe de France qui se cherchait un leader.
 
Face au Nigeria en 8e (2-0), il fut transparent durant une bonne heure. Contre l'Allemagne en quart (0-1), pas assez tranchant. La Colombie s'est, elle aussi, arrêtée en quart mais James Rodriguez  a laissé une trace beaucoup plus indélébile que Benzema de l'autre côté de l'Atlantique. Tout comme Robben avec les Pays-Bas sans parler des champions du monde allemands. Benzema traverse actuellement la meilleure période de son année mais ce n'est pas en automne que se jouent les titres. Il vaut toujours mieux délivrer une passe décisive en finale de Ligue des champions qu'inscrire un doublé face à Bilbao lors de la 7e journée de Liga.  

Eurosport.fr

Mercredi 12 Novembre 2014 - 22:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter