Pourquoi travailler dans les marchés émergents?



Pourquoi travailler dans les marchés émergents?

La transformation du paysage mondial au cours des dernières années a donné un coup de projecteur sur les marchés émergents. Selon certaines estimations, 88% de la population mondiale vivra dans les pays en voie de développement en 2016.
 

Le portail immobilier mondial Lamudi , qui opère exclusivement dans les marchés émergents, explore les facteurs clés qui contribuent à la réussite d’une entreprise dans ces pays.
 

La croissance devrait être trois fois supérieure à celle des marchés développés entre 2013 et 2020


Selon les données d'Euromonitor International, les économies émergentes devraient croître trois fois plus vite que les économies développées entre 2013 et 2020, créant 65% de la croissance économique mondiale en moyenne. Bien que tous les marchés émergents ne se développent pas au même rythme, la production économique globale de ce groupe augmente tous les ans.
 

Chaque pays est différent


Beaucoup mettent les pays d'un même continent ou de la même région dans le même panier. Cependant, il existe de grandes différences d'un pays à l'autre, indépendamment de leur proximité. Du taux de pénétration d'Internet au développement des infrastructures, de la culture locale ou des lois fiscales, chaque pays émergent doit être abordé différemment, avec une stratégie propre à chaque pays. Prenez par exemple l'Ethiopie ou le Kenya: malgré leur proximité, au second trimestre de 2014, 47,3% de la population kenyane utilisait Internet contre seulement 1,9% en Ethiopie.
 

L'adoption de la technologie est plus rapide


En comparaison avec les pays développés, de nombreux pays émergents ont sauté des étapes en ce qui concerne la mise en place de lignes fixes ou de réseaux internet. En conséquence, les nouvelles technologies comprenant le sans fil, la téléphonie mobile, l'utilisation d'applications, et les services bancaires mobiles sont rapidement adoptées par les populations jeunes férues de technologie. En Indonésie, l'un des plus grands marché de smartphones au monde, il y a actuellement plus de 280 millions d'abonnés à la téléphonie mobile. Le Kenya est quant à lui le leader mondial des pays en développement en matière de paiement via appareils mobiles.
 

Les classes moyennes émergentes sont poussées à la consommation
 

Les classes moyennes dans les pays émergents connaissent une croissance rapide, créant un nouveau groupe de consommateurs. Ceux-ci possédant un revenu disponible en augmentation, du fait du développement économique, ils font ainsi croître la demande de produits de haute qualité. En outre, les classes moyennes dans les pays émergents sont de plus en plus jeunes par rapport à leurs homologues des pays développés. Ces jeunes sont plus axés sur l'utilisation des technologies, leurs habitudes de consommation ont changé et ils désirent désormais acheter en ligne des produits et services de qualité.
 

Selon Kian Moini, co-fondateur et directeur général de Lamudi Global: "Les jeunes et les populations confrontés à une croissance démographique alliée à une croissance économique font des marchés émergents un choix privilégié pour les startups, les petites et moyennes entreprises ainsi que les multinationales.
 

Les classes moyennes, en forte augmentation dans ces pays, se ruent dans les villes, en y apportant donc un fort pouvoir d'achat, une forte pénétration des téléphones mobiles et étoffent ainsi la demande concernant l’utilisation des services en ligne. Cela ouvre donc de nombreuses opportunités aux entreprises souhaitant y développer leur activité.”



Mercredi 5 Août 2015 - 16:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter