Poursuivi pour occupation illégale de terrain : le Secrétaire général du Saes sous le coup d’une procédure d’expulsion

Le secrétaire général du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes), Seydi Ababacar Ndiaye est empêtré dans une affaire de litige foncier dans laquelle il vient de perdre le procès en appel et devant le juge des référés au profit des héritiers de feu Sidiki Bamba qui le poursuivait d’avoir occupé leur terrain situé à Pikine Dagoudane route de Rufisque. Et, dans ce bras de fer les héritiers de feu Sidiki Bamba ont eu raison car le juge des référés a tranché en leur faveur dans cette procédure d’expulsion initiée par ces derniers contre Seydi Ababacar Ndiaye. Une affaire dans laquelle le Sg du Saes ne savoure pas vaincu car il inter jeté appel de cette décision pour demander l’infirmation du jugement d’instance.



Poursuivi pour occupation illégale de terrain : le Secrétaire général du Saes sous le coup d’une procédure d’expulsion
Cette fois il ne s’agit pas de revendications syndicales mais  bien de litige foncier qui oppose Seydi Ababacar Ndiaye et aux héritiers de feu Sidiki Bamba pour une affaire de terrain. Un litige dans lequel le Secrétaire général du Saes vient de perdre la première partie aussi bien devant le juge d’appel et le juge des référés; le juge saisi en cas d’urgence. Une procédure d’expulsion pour laquelle compte s’opposer le  patron du Saes en interjetant appel car à l’en croire les héritiers n’ont produit aucunes pièces justificatives notamment un jugement d’hérédité.

Une remarque qui n’a pas convaincu le juge des  référés qui ordonné l’expulsion de Seydi Ababacar Ndiaye du terrain objet du litige. «Un terrain qu’il  occupe selon  l’ordonnance rendue sans titre ni droit, tant  de sa personne, de ses biens que tous occupants de son chef ainsi que la démolition des constructions  qui y sont érigées»

Un terrain qui tient à cœur le Secrétaire général du Saes  qui a décidé de porter l’affaire en appel devant la chambre civile et commerciale pour défaut de qualité. Une action rejetée par le juge des référés qui a confirmé l’expulsion du sieur Seydi Ababacar Ndiaye.
Et face à  ce  nouveau revers le plaignant est revenu à  la charge pour demander l’infirmation de l’ordonnance attaquée en se fondant sur l’incompétence du juge des référés. En clair le secrétaire général est expulsé de sa maison construit sur un terrain litigieux.      

Khadim FALL

Mercredi 6 Avril 2016 - 10:05




1.Posté par PAPE le 06/04/2016 16:49
COMME PAR HASARD, C'EST LE SG DE LA SAES QUI EST EN GRÈVE. LA DÉDUCTION EST LOGIQUE. PERSONNE N'EST NAÏVE A CE POINT. C'EST TROP GROS. CA SENT LE COUP MONTÉ, MÊME SI LE LITIGE OPPOSANT LES LES 2 PARTIES EST RÉEL.
S'ILS PEUVENT DÉTERRER LES MORTS POUR CONSERVER LEUR POUVOIR, ILS LE FERONT.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter