Pourvoi en Cassation : La Cour suprême casse les espoirs de Karim de retrouver la liberté

Les cinq juges de la Cour suprême ont rejetés en bloc tous les pourvois en cassation des avocats de Karim Wade et compagnies. Cette décision de rejet confirme dés lors l’arrêt de la Cour de répression de l’enrichissement illicite ( Crei) qui a condamné Karim Wade à six ans de prison et à une amende de 138 milliards de nos francs



Pourvoi en Cassation : La Cour suprême casse les espoirs de Karim de retrouver la liberté
C’est dans une salle de la Cour suprême très tôt  prise d’assaut par les souteneurs de Karim Wade et les militants  libéraux que cette juridiction de droit  a prononcé la décision de rejet du pourvoi en cassation à l’encontre de Karim Wade et compagnies. Revenant sur l’arrêt qui a condamné le sieur Karim Wade à 6ans de prison et à une amende de  138 milliards de FCfa, le Président de la Cour suivi à la lettre la décision que la Cour de répression  l’enrichissement  illicite à propos de Karim Wade et de ses  complices.  
 
C’est ainsi que tous les moyens qui ont été soulevés par les avocats de la défense ont été écartés par la Cour  qui a trouvé conforme au droit la décision de la Crei. Et, dés l’annonce de la décision de rejet du pourvoi en cassation, les militants et sympathisants de Karim Wade se sont levés pour regagner la rue et mener la bataille médiatique, seul  moyens de recours qui reste car la décision  de rejet  prononcée par  la Cour suprême revêt désormais l’autorité de la  chose jugée ce qui signifie que toutes les voies de recours internes sont maintenant épuisées pour la défense de Karim Wade et de ses complices.
 
Très remontant contre la décision de la Cour suprême qui  a confirmée l’arrêt de condamnation de Karim Wade par  la Crei. Les libéraux se disent pas du tout surpris par ce qu’ils appellent une parodie de justice. Interrogé par les journalistes  Doudou Wade  a annoncé  que le Pds  va «  enclencher une autre étape de la   lutte, une lutte qui doit être multiforme  et multisectorielle   en tout lieu et en tout le temps »  a déclaré l’ancien Président d l’Assemblée  nationale. Venus en masse  à chaque fois qu’il s’agit de Karim Wade, les souteneurs du fils de l’ancien Président Abdoulaye Wade,  parmi eux  Hélène de la CHaupin présidente de Askaw (Association de solidarité et de soutient à Karim Wade) a fait savoir  que « le combat pour la libération de Karim Wade continue  et que son mouvement va mener la bataille  au niveau international pour face au régime de Macky Sall, afin d’obtenir la libération  de leur leader».
 
Avec cette décision de la Cour suprême, le seul espoir qui reste à Karim Wade est la grâce présidentielle en dehors des voies recours externes au niveau notamment des juridictions sous régionales.  

Khadim FALL

Jeudi 20 Août 2015 - 16:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter