Poutine en Crimée, une première depuis le rattachement à la Russie



Poutine en Crimée, une première depuis le rattachement à la Russie
Après avoir assisté au traditionnel défilé militaire du 9 mai sur la place Rouge à Moscou, Vladimir Poutine s'est rendu en Crimée, vendredi. C'est son premier déplacement dans la péninsule ukrainienne depuis son rattachement à la Russie, en mars.
Malgré les protestations des Occidentaux, Vladimir Poutine  est arrivé en Crimée, vendredi 9 mai. Le président russe a atterri peu avant 14 h locales (13 h à Paris) à Sébastopol, base historique de la flotte russe de la mer Noire. Il doit participer à des célébrations de la victoire des troupes soviétiques il y a 70 ans, après un long siège des forces nazies.

C'est la premire fois que Vladimir Poutine se rend dans la péninsule ukrainienne depuis son rattachement à la Fédération de Russie, le 18 mars, ce que ne reconnaît toujours pas la communauté internationale. Les rumeurs sur cette visite avaient suscité des critiques à l'Ouest. Angela Merkel, la chancelière allemande, a notamment jugé qu'organiser un défilé militaire en Crimée, "dans une zone de conflit", était "une honte".

Plus tôt dans la journée, le président russe avait assisté au traditionnel défilé militaire du 9 mai sur la Place Rouge à Moscou, pour commémorer la victoire de 1945 sur l'Allemagne. Dans son discours, le maître du Kremlin a salué la "force du patriotisme" en Russie. Le 9 mai "est une fête où triomphe la force toute-puissante du patriotisme, pendant laquelle nous sentons d'une manière particulière ce que signifie être fidèle à la patrie, et combien il est important de défendre ses intérêts", a-t-il soutenu.

"La volonté de fer du peuple soviétique, son courage et sa fermeté ont sauvé l'Europe de l'esclavage, a-t-il poursuivi. C'est notre pays qui a traqué les fascistes jusque dans leur tanière, a obtenu leur défaite complète et définitive, a vaincu au prix de millions de victimes et de terribles épreuves."

 

 

Avec AFP et Reuters



France24

Vendredi 9 Mai 2014 - 18:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter