Préavis de grève du CUSEMS: «Depuis quatre (4) ans, les enseignants…», Abdoulaye Ndoye



Préavis de grève du CUSEMS: «Depuis quatre (4) ans, les enseignants…», Abdoulaye Ndoye
«Depuis quatre (4) ans, les enseignants ne demandent que le respect des accords signés. Tous les délais ont été largement dépassés, les enseignants restent des années pour être intégrés dans la Fonction publique; les rappels dont on parle, c’est une dette que l’Etat doit aux enseignants. Le plus terrible dans cette affaire, ce sont les actes de radiation de Sénégalais qui ont servi la Nation pendant vingt (20), vingt-cinq (25), trente (30) ans, qui restent un an voire deux (2) ans sans percevoir leur pension de retraite. C’est extrêmement grave», vocifère le secrétaire général du Cadre Unitaire du Syndicat de l’Enseignement du Moyen et du Secondaire (CUSEMS).

Enfonçant le clou, Abdoulaye Ndoye sert que «c’est ce qu’(ils ont) intitulé la carrière - les lenteurs administratives» avant d’aborder la formation diplômante. Ce, pour marteler que «ceux qui enseignent depuis six (6), sept (7) ans, ne peuvent pas bénéficier de formation et qui n’ont même pas de plan de carrière».

«Le seul point qui est une revendication qui a mobilisé les enseignants du moyen-secondaire, c’est la question de l’alignement de l’indemnité de logement. Sur cette question, le gouvernement avait dit : «Je vais demander une étude». L’étude a été faite par le Cabinet MGP Afrique qui a retenu qu’il y a des disparités et des injustices dans le traitement salarial des agents de l’Etat», déclare le Sg du CUSEMS qui annonce un préavis de grève.

Abdoulaye Ndoye d’indiquer que «lors du séminaire de Saly, le gouvernement (leur) avait donné des assurances qu’avant fin décembre 2016, le nouveau système de rémunération sera disponible, nous sommes aujourd’hui le 18 janvier, nous n’avons pas encore ce nouveau système de rémunération». 


Mercredi 18 Janvier 2017 - 12:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter