Précarité dans le monde rural : La famine naissante inquiète le Forum civil

La section sénégalaise de Transparency international a qualifié de grave la situation de précarité sociale qui s’empare du monde rural et appelle l’Etat à plus de célérité dans la gestion de ce fléau afin d’y remédier.



Précarité dans le monde rural : La famine naissante inquiète le Forum civil
Au moment où l’actualité politique polarise toutes les attentions, le Forum civil  s'inquiète plutôt des  poches de famine naissantes et la précarité sociale qui sévissent dans le monde rural. La section de  Transparency international s’indigne face à cette situation qu’elle qualifie d’alarmante. « Le forum civil attire l’attention sur l’état actuel de la pauvreté dans le monde rural amplifié par des poches de famine et une réelle précarité sociale des populations. En dépit des efforts du gouvernement pour atteindre les OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement) et des importantes contributions des pays donateurs, l’insécurité alimentaire, la malnutrition et la mortalité maternelle et infantile  continuent de prévaloir dans le monde rural » dénonce-t-il.


Chiffres à l’appui, les camardes de Mouhamadou Mbodji réclament des autorités étatiques, plus d’efforts pour stopper cette déferlante. « Les résultats révèlent que 5% des ménages sont en insécurité alimentaire sévère soit (675 000 personnes environ), 13,8% sont en insécurité alimentaire modérée (1 863 000 personnes environ) et 81, 2 % sont en insécurité alimentaire (10 959 000 personnes) » révèle le forum civil.

Et d’ajouter que  « les causes de cette situation de précarité semblent se situer essentiellement dans l’inefficacité des politiques  agricoles développées depuis plus d’une décennie ».

Pour la section sénégalaise de Transparency Internationale il urge alors « d’activer des réponses pour soulager  la partie  déjà en période de soudure ».


Les autorités étatiques doivent toujours selon le forum civil  faire preuve de beaucoup plus de diligence  face  aux «  lenteurs notées dans la mise en œuvre de la stratégie d’assistance des populations par l’Etat qui dit avoir mobilisé près de 22 milliards pour leur venir en aide. L’Etat devrait sur ce sujet être beaucoup plus diligent dans ses interventions et faire preuve de transparence dans l’utilisation des moyens à travers une approche participative qui implique le secteur privé et la société civile ».
 
 
 


Samedi 3 Mai 2014 - 12:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter