Premier League : match complètement dingue entre West Ham et Arsenal !

L'affiche était alléchante, elle a tenu toutes ses promesses. Pour lancer la 33ème journée de Premier League, West Ham et Arsenal ont livré un duel remarquable d'intensité et d'envie. Une rencontre comme seule la Premier League peut offrir, conclue sur le score de 3-3.



Derby londonien en ouverture de la 33ème journée de Premier League. Ce samedi à 13h45, Upton Park vibrait pour une affiche opposant West Ham à Arsenal, soit le sixième face au troisième du championnat. Et si les Gunners faisaient office de légers favoris, ce sont bien les locaux qui étaient les premiers à se montrer dangereux, à l’image de ce but signé Lanzini (13e) mais refusé pour une position de hors-jeu totalement inexistante. Une décision arbitrale contestable d’autant que, dans la foulée, la bande à Arsène Wenger débloquait la situation.
Lancé dans la profondeur par le jeune Iwobi, Özil (18e) parvenait à se défaire du marquage et ajuster Adrian. 0-1, Arsenal ouvrait la marque. Et si les débats étaient somme toute équilibrés entre les deux formations, l’expérience des visiteurs parvenait à faire la différence. Iwobi, d’une subtile louche, décalait ainsi Alexis Sanchez (35e), lequel ne se faisait pas prier pour marquer d’un plat du pied bien maîtrisé. À 0-2, les Gunners faisaient le plus dur, mais se mettaient en difficulté lorsque, juste avant la pause, Andy Carroll (44e) reprenait victorieusement le cuir de la tête pour tromper Ospina et réduire la marque (1-2).
Andy Carroll en feu, Arsenal s’arrache
On se disait alors qu’Arsenal tiendrait le coup jusqu’à la mi-temps... Mais non ! West Ham s’arrachait, et ce diable d’Andy Carroll (45e+2), en deux temps, s’offrait le doublé pour remettre les deux équipes à égalité au tableau d’affichage (2-2). Au retour des vestiaires, les Hammers continuaient sur leur lancée, et Payet (50e) pensait même donner l’avantage aux siens, mais le but de l’ancien Marseillais était refusé pour une faute de Carroll sur Koscielny. Qu’à cela ne tienne, Carroll (52e) dominait toujours autant dans le jeu aérien, et smashait une tête à bout portant sur un centre venu de la droite pour inscrire un triplé. 3-2, Carroll et West Ham écœuraient Arsenal.
Mais la rencontre ne pouvait se terminer ainsi, et un nouveau rebondissement venait apporter un autre relief à la partie. Avec l’énergie du désespoir, les Gunners se jetaient à corps perdu dans la bataille, et c’est Koscileny (70e) qui égalisait en renard des surfaces. 3-3, voilà qui confirmait le match fou disputé entre les deux clubs. Le score n’évoluait plus, West Ham et Arsenal se quittant dos à dos. Un résultat qui, fatalement, ne fait les affaires d’aucune des deux équipes. Mais le spectacle fut au rendez-vous, à n’en pas douter.

source:Footmercato.net

Dior Niang

Samedi 9 Avril 2016 - 15:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter