«Président de la rue publique»: les femmes de BBY égratignent Wade



Le communiqué est parvenu à la rédaction de pressafrik.com. La coordination Nationale des femmes de la coalition Benno Book Yaakaar (BBY) s’est réunie ce mercredi 11 Février 2015 à 17 h au siège de l’AFP (Alliance des Forces de Progrès) sis à sacré cœur pour se prononcer sur des points de l’actualité nationale. Les femmes de BB  «se réjouissent du choix porté sur la camarade Aminata Mbengue Ndiaye au poste de numéro 2 du Parti Socialiste (PS). Un choix judicieux qui consacre le travail d’une dame connue pour son engagement politique, sa constance et cohérence en toutes épreuves ».


«Le président  Macky Sall a mis à la disposition des femmes des financements d'un montant de 40 milliards pour permettre aux femmes de se consacrer à  des activités génératrices de revenus, améliorer leur quotidien et ainsi promouvoir leur développement économique », relancent ces dernières qui  «demandent au Président Macky Sall de veiller à l'octroi équitable des financements à toutes les femmes du Sénégal sans aucune distinction et de mettre en place des mécanismes de suivi/évaluation et de gestion transparente de ces fonds ».


Adji Mergane et Cie «dénoncent les agissements de l’ex président de la République, qui est devenu depuis quelques temps, président de la rue publique ». Selon elles, «du haut de ses 95 ans, le président Wade donne des ultimatums, appelle à l’insurrection, demande des élections anticipées pour 2015, veut marcher vers le palais, fais appel à l’armée... Il a la nostalgie du palais et du pouvoir! ». Alors que disent-elles : «Les sénégalaises et sénégalais ont toujours en mémoire ces douze ans de gabegie.  Le mal est profond, il faudra du génie, de la détermination et un patriotisme  pour combler le retard accusé par notre cher Sénégal!!! ».

 
Par ailleurs, les femmes de BBY disent : ««Cela suffit maintenant» ! La valise de 88 ne verra plus Rebeuss car elle n’aura plus l’occasion d’y entrer. Il faudra la ranger ! Le Président Macky est plébiscité le 25 Mars 2012 par 65% de Sénégalais. Il compte faire de son mieux pour satisfaire les besoins des populations. Il est sur le chemin de l’émergence. Quelqu’un qui va à l’Est ne rencontrera jamais celui qui va à l’Ouest. Nous devons cultiver la Paix, la paix des cœurs et des esprits au bénéfice exclusif du peuple sénégalais. Oublions ceux qui nous empêchent de travailler. Travaillons, travaillons, travaillons ! ». 


Mercredi 11 Février 2015 - 21:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter