Présidentielle 2012 : Les électeurs donnent le nouvel ordre politique



Présidentielle 2012 : Les électeurs donnent le nouvel ordre politique
Il est dit que les sénégalais savent voter utile. Ils l’ont démontré encore aujourd’hui pour ce scrutin du 26 Février 2012. Apparemment ceux qui font la différence ne sont pas dans les appareils politiques ou des mouvements citoyens. Ils ne sont guidés que par des soucis de conditions de vie et d’un Sénégal de paix. Ainsi par exemple l’argent peut participer à la mobilisation mais ne donne plus la victoire. Le leader politique doit prouver ses compétences et être un homme de valeurs, il est sanctionné s’il est guidé par des intérêts partisans. On peut le rappeler, la position actuelle de Macky Sall, le ballotage du Président sortant et les scores de Bamba Diéye et d’Ibrahima Fall en sont les preuves. Tous ceux qui aspirent à gouverner ce pays sont obligés d’entrer dans ces considérations du peuple au-delà de l’aide d’un appareil politique.

A la fin de ce scrutin, les sénégalais dans leur grande majorité vont mettre les politiques notamment de l’opposition face à leur responsabilité, la pression et les calculs vont changer de camp. Ils s’étaient tous retrouvés pour lutter contre la candidature de Wade ou même sa participation dans ce scrutin présidentiel. Les électeurs leur donnent ainsi l’opportunité de finir ce combat. Les divergences de vision et les relations subjectives ne doivent pas expliquer une autre position. Il faut juste soutenir le leader de l’opposition le mieux placé. Les morts, des martyrs méritent bien cela !

Demain les sénégalais doivent aller au travail en attendant le prochain tour. Et comme l’a dit le Président du Sénat Pape Diop ce matin à l’issu de son vote, « tourner rapidement la page politique et retourner au travail pour satisfaire les besoins importants des sénégalais ».

Le renforcement de la citoyenneté en matière politique doit aussi dicter une nouvelle manière de faire de la politique. Et cela est de la responsabilité des politiques. Comme beaucoup l’avaient souligné lors des événements du 23 juin, rien ne doit plus être comme avant ! Illustrations : les huées contre le Président sortant lors de son vote…



Dimanche 26 Février 2012 - 23:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter