Présidentielle 2017-Amath Kourouma: «Rien ni personne ne pourra nous empêcher de présenter un candidat»

Amath Kourouma, responsable des cadres de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) à Guédiawaye porte la réplique à Moustapha Niasse et au ministre Alioune Sarr sur la crise qui mine le parti progressiste. Partisan et défenseur farouche de Maclik Gackou, il est monté au créneau pour décliner la position de ses camarades de parti.



Amath Kourouma a dit à l’issue de la rencontre tenue chez leur leader, hier que "Moustapha Niasse, qui est au crépuscule de sa carrière politique, veut sacrifier toute une génération de cadres, compétents et imbus de valeurs cardinales, et qui veulent contribuer au développement de leur pays". "C’est à se demander s’il a bien médité ce dicton wolof qui dit : «kou aniané sa ndono sa dewine niaw» (Celui qui ne veut rien léguer à ses héritiers légitimes, finit toujours mal)», a soutenu par ailleurs, le cadre progressiste et porte-parole des jeunes.

 
Selon lui,  «Malick Gackou n’est pas prêt à être l’agneau du sacrifice. Il est un homme libre et indépendant, qui a toujours contribué au rayonnement de l’AFP. Etre l’ami de Karim Wade ne constitue pas une forfaiture. Ce qui l’est, c’est l’ambition nourrie par certains individus de vouloir vendre le parti pour des prébendes», dit-il en réponse à la sortie du ministre Alioune Sarr dans la presse au sujet de Malick Gackou. «Qu’il sache que rien ni personne ne pourra nous empêcher de présenter un candidat en 2017», martèle le porte parole du jour, Amath Kourouma.


Samedi 31 Janvier 2015 - 12:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter