Présidentielle 2017-Moustapha Cissé LO: «Nous ne nous focaliseront pas sur les alliés… »



Présidentielle 2017-Moustapha Cissé LO: «Nous ne nous focaliseront pas sur les alliés… »
Le ton est donné du côté du parti au pouvoir en vue du rendez-vous de 2017. Le vice-président de l’Assemblée nationale estime que pour l’élection présidentielle 2017 chaque partie est libre de présenter sont candidat. Car selon lui, l’Alliance Pour la République (APR) ne compte pas se focaliser sur les alliés. Moustapha Cissé LO indique ainsi qu’un président qui est en exercice qui n’a pas encore brigué  un second mandat peut être légalement candidat à sa propre succession.
 

Selon le responsable de l'APR, « à l’élection présidentielle de 2012, Macky Sall n’était le candidat ni du Parti Socialiste  (PS) ni celui de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) mais le candidat de la coalition "Macky 2012" ». Et d’expliquer: «Les alliés sont venus plus tard parce qu’ils avaient un engagement à respecter, ce qui serait regrettable, c’est que ces candidats traditionnels (Tanor Dieng et Moustapha Niass… Ndlr) qui ont toujours soutenu Macky Sall s’écartent pour faire cavalier seul ».


Moustapha Cissé précise par ailleurs que ce n’est par encore le cas car Moustapha Niass a avoué publiquement son soutien à Macky Sall. Toutefoi,  il indique que des militants de l’Afp  .peuvent ne pas être d’accords sur ce choix de leur leader et se présenter à l’élection sous leur bannière. Concernant le PS, Moustapha Cissé LO soutient qu’ils sont encore indécis  sur la question. Mais, il sert par ailleurs que si cette formation décide de quitter la coalition pour présenter leur candidature à l’élection présidentielle 2012, l’APR prendra ses responsabilités. Il indique en outre que chaque partie est libre de se présenter au scrutin, « cela ne nous dérange pas, l’important est que notre parti  a déjà choisi son candidat et c’est le président Macky Sall ».
 

Et Moustapha Niass d’ajouter dans "l'Observateur" que  tous ceux qui travailleront pour le soutenir par rapport à son idéologie, ses réalisations, son leadership, seront accueilli à bras ouvert. De même que ceux  qui sont convaincu qu’une alternance est inutile…"Nous sommes convaincu que Macky Sall peut compter sur son dynamisme, son patriotisme pour remporter l’élection présidentielle de 2017 au premier tour, nous ne nous focaliserons pas sur les alliés ».
 


Lundi 9 Mars 2015 - 10:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter