Présidentielle-Madagascar: Les résultats definitifs ce vendredi, sous fond de fraude



Lundi, apres le depouillement des bulletins de plus de 96% des bureaux de vote, Hery Rajaonarimamapianina candidat du régime a l’élection présidentielle de Madagascar, était largement en tête.
Le site internet de la Cenit qui fait office de Commission électorale, dans les chiffres mis en ligne, place M. Rajaonarimampianina soutenu par Andry Rajoelina en tête avec 53,3% de suffrages recueillis, après le dépouillement de 19.291 bureaux de vote sur les 20.001.Robinson Jean Louis a quant à lui recueilli 46,7%, soutenu par l’ex-président déchu Ravalomanana. Selon le Cenit ces chiffres ne sont pas encore définitifs.

Le candidat soutenu par l’ancien président déchu Marc Ravalomanana, Robinson Jean Louis, a dénoncé avec fermeté des « fraudes massives » dans une salle de conférence d’un grand hôtel qui a été transformé en plateau de télévision pour les circonstances. Il était entouré de certains membres de la classe politique malgache. Ils ont donné des exemples de fraudes constatées au second tour des présidentiels malgaches, avec des preuves à l’appui fournies par leurs soins. Ses partisans ont fait état d’une élection ou il y aurait eu des électeurs fantômes, des bourrages d’urne, des bulletins de vote préremplis.

« Sur 119 districts, il y a 117 cas qui sont litigieux. On en a les preuves » a répondu Robinson Jean Louis, quand il a été demandé s’il était possible de quantifier cette fraude.

Robinson compte envoyer lesdites preuves ce mardi à la Cour électorale spéciale (CES), où il y déposera trois requêtes pour fraudes. Il va demander une vérification générale des bulletins de vote pour ainsi démontrer l’existence de fraudes et par conséquent introduire la disqualification de Hery Rajaonarimampianina, considéré selon Robinson Jean Louis comme la personne a l’origine des élections présidentielles biaisées.

Selon Robinson, sans toutes ces fraudes il serait gagnant avec un score de plus de 56%. La suite s’avère très compliquée pour les deux candidats qui s’accusent mutuellement d’être tous deux des fraudeurs.

Selon Lagazette un journal malgache en ligne, « L’équipe de Hery Rajaonarimampianina détient des preuves irréfutables d’achats de votes diligentés par Jean Louis Robinson. Plutôt que se livrer à une mise en scène de révélations tragicomiques, elle se réserve le droit de produire ces preuves, si bon lui semble, devant la Cour Électorale Spéciale. »

Les résultats seront annoncés ce vendredi par la CENIT et les différents recours seront traités ensuite par la Cour électorale spéciale avant la proclamation des résultats définitifs.
Madagascar connait une crise politique et économique depuis 2009, déclenchée par le coup d’état perpétré sur Marc Ravalomanana, président démocratiquement élu par Andry Rajoelina, maire d’Antananarivo de l’époque. Engluée dans toutes ces turbulences, l’ile a vu tous les investisseurs et les aides internationales désertées. Cette élection présidentielle est censée la sortir de ces crises.


mboaconnect

Jeudi 2 Janvier 2014 - 09:44




1.Posté par Ady gasy ("à la malagasy") le 12/01/2014 14:15 (depuis mobile)
Pt de vue citoyen après 03janvier... http://www.zinfos974.com/Madagascar-Entre-fraudes-et-confrontations_a66715.html

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter