Présidentielle: Obama envisage des mesures pour riposter aux piratages russes

Les Etats-Unis accusent la Russie d'avoir supervisé des piratages informatiques pour influencer l'élection présidentielle américaine. Et certains dirigeants du renseignement américain pensent que Vladimir Poutine s'est personnellement investi dans cette campagne de cyberattaques.



Présidentielle: Obama envisage des mesures pour riposter aux piratages russes
C'est au sommet du G20 au mois de septembre que Barack Obama et Vladimir Poutine ont parlé en tête-à-tête de cette cyber-attaque. Selon un conseiller du Kremlin, le dirigeant russe a donné une réponse très claire, « qui ne correspondait peut-être pas à ce qu'Obama essayait de nous expliquer ». Pour le président américain, le piratage des emails du parti démocrate a été orchestré de Moscou.

Cette affaire a perturbé la campagne pour la présidentielle américaine. Barack Obama estime qu'il faut désormais riposter à cette cyberattaque, il l'a dit sur la Radio publique nationale (NPR) : « Je pense que cela ne fait aucun doute : quand un gouvernement étranger essaye de porter atteinte à l'intégrité de nos élections, nous devons prendre des mesures et c'est ce que nous ferons, en temps voulu et de la manière que nous aurons choisie. Certaines [de ces mesures] pourront être explicites et visibles, certaines pourraient ne pas l'être. Monsieur Poutine est très au courant de ce que je pense à ce propos parce que je lui en ai parlé directement. »

Le porte-parole de la Maison Blanche estime que Donald Trump était au courant qu'une cyber-attaque en sa faveur avait lieu. Hier, le président élu a réagi sur Twitter : « Si la Russie nous avait piraté, pourquoi la Maison Blanche a attendu si longtemps pour réagir, pourquoi se plaignent-ils seulement maintenant qu'Hillary a perdu ? »

rfi.fr

Vendredi 16 Décembre 2016 - 12:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter