Présidentielle au Congo: l’opposition piétine

Le Front républicain pour le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique (Frocad) et l'Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) ne sont pas parvenus ce jeudi à ouvrir leur Convention au terme de laquelle les deux principales plateformes de l'opposition vont se prononcer sur la présidentielle anticipée du 20 mars prochain. Les derniers réglages ont conduit les leaders de ces groupements à repousser la convention d’une journée.



Au siège de l’IDC, les dizaines de militants qui sont venus assister à l’ouverture de la Convention sont restés plus de deux heures et demie sans voir leurs responsables. Ils ont entonné des chansons pour montrer qu’ils tenaient à cette convention et aux décisions qui vont en découler.

Au dernier moment, c’est André Okombi Salissa, leader de l’IDC, qui a délivré un message d’espoir : « Cette Convention est tant attendue par le peuple. Les attentes en sont tellement grandes, au plan intérieur et extérieur, que nous ne pouvions pas nous permettre un quelconque faux pas. Comme vous avez compris, vous avez vu que quelques responsables du Frocad étaient dans la salle, toute l’IDC est dans la salle, mais il manque encore quelques responsables qui sont en train de travailler. Et finalement, tout ne pourra être prêt que demain (vendredi) 14 heures ».

La Convention doit donc s’ouvrir finalement ce vendredi à condition que les leaders de l’IDC et du Frocad aient réglé les derniers détails et arrêté un ordre du jour définitif. Au terme de la Convention, on saura si les deux plateformes prendront part ou non à la présidentielle du 20 mars prochain.
Avec RFI


Vendredi 8 Janvier 2016 - 11:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter