Présidentielle au Mali: Ibrahim Boubacar Keïta, les raisons d'un silence

Lundi 12 août, Soumaïla Cissé a reconnu sa défaite dans la course à la présidentielle malienne avant même que le verdict des urnes du second tour ne soit connu. Mais depuis que l’on sait qu'il est bien parti pour devenir président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, son rival, n'a pas véritablement pris la parole. Comment expliquer son silence ?



Présidentielle au Mali: Ibrahim Boubacar Keïta, les raisons d'un silence
Cela s’appelle « une communication maîtrisée », explique un proche d’Ibrahim Boubacar Keïta . Son adversaire du second tour, Soumaïla Cissé, a reconnu avoir perdu, il est même allé le féliciter par anticipation, mais IBK ne parlera que lorsque les résultats provisoires seront connus.

Depuis que Soumaïla Cissé a officiellement reconnu sa défaite, lundi soir, seul le porte-parole d’IBK s’est exprimé. Au micro de RFI, Mahamadou Camara a salué la décision du candidat malheureux , « un beau geste républicain ». Un dénouement aisé pour cette présidentielle qui est avant tout « une victoire pour le Mali ». Mais le porte-parole d’IBK n’a pas souhaité s’étendre sur le sujet, laissant évidemment à son champion le soin de s’adresser directement aux Maliens le moment venu.

Pour l’instant le président non déclaré continue d’entrer dans la peau du chef suprême des armées. Il a reçu les félicitations du président français François Hollande . Des chefs d’État de la sous-région l’ont déjà appelé, tels le président ivoirien Alassane Ouattara qui a également téléphoné à Soumaïla Cissé pour le féliciter de son fair-play, le président Diounconda Traoré.

Que va faire IBK ce mercredi ? Il va continuer à réfléchir à la formation de son premier gouvernement. Les résultats connus, il prendra alors la parole devant toute la presse, il s’adressera à la nation. Mais une fois assis dans le fauteuil de président de la République, il ne sera pas un président « trop bavard », explique encore un membre de son entourage.

Les résultats attendus jeudi

Si Ibrahim Boubacar Keïta attend les premiers résultats officiels pour prendre la parole, il ne devrait pas le faire avant demain. En effet, le ministère de l’Administration territoriale envisage d’organiser l’annonce des résultats provisoires jeudi matin 15 août, à 10 heures précisément, heure locale.

Les opérations de dépouillement sont plus simples, évidemment, pour le second tour, puisque seuls deux candidats s’affrontent. Lors du premier tour, ils étaient 27... « Nous sommes très avancés, explique un porte-parole du ministère, nous avons dépassé les trois quarts des bulletins. » Ce dernier estime que les opérations de dépouillement pourraient être achevées dès ce mercredi après-midi.

De toute façon, même si ce n’était pas le cas, l’attente ne pourrait pas être beaucoup plus longue dans la mesure où le délai légal pour l’annonce de ces résultats provisoires est de cinq jours, vendredi donc.



Mercredi 14 Août 2013 - 13:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter