Présidentielle au Mali: l’Adéma s’enfonce dans une crise interne

Le positionnement de Dramane Dembélé fait polémique au sein de son propre parti. Le candidat de l’Adéma, premier parti du Mali en nombre de députés, soutient Ibrahim Boubacar Keïta, contre l’avis des dirigeants du parti. Après une réunion qui aura duré de longues heures ce dimanche 4 août, et où les éclats de voix auront été nombreux, la crise se poursuit au sein du parti.



En choisissant de rallier IBK, Dramane Dembélé crée la polémique au sein de l'Adéma. DR
En choisissant de rallier IBK, Dramane Dembélé crée la polémique au sein de l'Adéma. DR
« En ce qui nous concerne, nous resterons dignes dans la victoire comme dans la défaite. » Le président par intérim de l’Adéma, Ibrahima Ndiaye, attaque son ancien poulain Dramane Dembélé sans faire dans la nuance.
Le candidat de l’Adéma, arrivé troisième au premier tour, a décidé de rallier IBK, malgré les engagements pris par son parti au sein du FDR, une coalition anti-putsch née après le coup d’État de mars 2012, et devenue, au cours de la période électorale, un front anti IBK.
« En Afrique, la parole est sacrée », déclare Ibrahima Ndiaye. Pas question donc pour l’Adéma de soutenir un autre candidat que celui du FDR qui reste présent au second tour : Soumaïla Cissé. « Nul ne nous fera dévier de ce chemin pour ses intérêts personnels », conclut le président de l’Adéma.
Mais Dramane Dembélé reste ferme. « Ma position personnelle est conforme à l’avis de la base, des partisans et des sympathisants du parti », se défend-il. L’ex-candidat de l’Adéma estime qu’il lui revient d’appeler à voter pour qui il veut. « J’ai choisi IBK pour la stabilité politique du Mali, explique-t-il encore, je ne suis pas dans les combines politiques. »

Source : Rfi.fr

Dépéche

Mardi 6 Août 2013 - 13:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter