Présidentielle au Mali: le point sur les ralliements

Depuis l’annonce d’un second tour pour l’élection présidentielle malienne, les deux finalistes s’activent. Objectif : obtenir le maximum de ralliements possibles de la part des candidats malheureux du premier tour, afin de capter les voix de leurs électeurs. Ibrahim Boubacar Keita et Soumaïla Cissé discutent, négocient. Où en est-on de ces tractations ?



Présidentielle au Mali: le point sur les ralliements

Dramane Dembélé, arrivé troisième au premier tour avec près de 10% des voix, appelle à voter IBK. Un rebondissement important, puisque le candidat de l’Adema appartient au FDR, une coalition anti-putsch, née après le coup d’Etat de mars 2012, et qui s’était transformée pendant la période électorale en front anti-IBK. Dramane Dembélé change donc de camp et signe au passage l’éclatement du premier parti traditionnel du Mali, dont les dirigeants maintiennent la consigne officielle de voter pour Soumaïla Cissé.

Tiébilé Dramé appelle à voter Soumaïla Cissé

Autre membre du FDR, Tiébilé Dramé, qui s’était retiré de la course : et qui appelle quant à lui, à voter pour Soumaïla Cissé. Outre Dramane Dembélé, d’autres candidats se sont ralliés à IBK, comme Choguel Maïga et Oumar Ibrahima Touré.

Quant à Modibo Sidibé et Housseini Guindo, qui ont tous deux obtenu près de 5% des voix au premier tour, ils consultent toujours leur base mais, devraient se décider très vite. Le député, Oumar Maricko, 2,40% des votes, est a priori plus proche d’IBK, mais n’a pour l’heure rien décidé non plus.


Dépêche

Dimanche 4 Août 2013 - 12:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter