Présidentielle au Mali: que fait donc la Cour constitutionnelle?

Que se passe t-il à la Cour constitutionnelle du Mali ? Dans les bureaux de l'institution suprême chargée de proclamer les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle du 28 juillet dernier, on continue d'éplucher procès verbaux et requêtes.



A Bamako, comme dans le reste du Mali, on continue d'attendre les résultats définitifs du premier tour. RFI/René-Worms
A Bamako, comme dans le reste du Mali, on continue d'attendre les résultats définitifs du premier tour. RFI/René-Worms

Un dispositif de sécurité a été déployé à l’entrée du siège de la Cour constitutionnelle de Bamako. C’est à l’intérieur que tout se passe. Les neuf membres de la Cour y travaillent d’arrache-pied. Depuis plusieurs jours, les « Sages » n’ont plus quitté leurs bureaux, qui sont même devenus momentanément leurs domiciles.

Ils épluchent les procès verbaux des bureaux de vote, directement acheminés devant la Cour par les préfets de cercle du Mali. Le travail est fastidieux. Les greffiers en chef de la Cour doivent également étudier les nombreuses requêtes qui leur sont parvenues.

Selon un responsable de l’administration territoriale, la date du second tour – le 11 août – étant constitutionnelle ne peut être repoussée. La campagne sera donc très courte. Ce jeudi marque la fin du mois de ramadan ; il devrait être férié, alors que la fin officielle de la campagne sera proclamée 24 heures après. Les deux candidats du second tour risquent donc d’avoir moins de 48 heures pour redescendre dans l’arène avant le jour J.
Source: RFI



Mercredi 7 Août 2013 - 09:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter