Présidentielle au Togo: les fichiers électoraux contestés

Après la proposition de la CEDEAO de reporter de dix jours l'élection présidentielle, les Togolais attendent l'accord officiel du gouvernement. L'opposition agrée cette proposition mais renouvelle ses doutes sur la validité des fichiers électoraux.



Présidentielle au Togo: les fichiers électoraux contestés

Sur un fichier de 2.957.018 électeurs, que la Commission électorale nationale indépendante lui a envoyé, Alberto Olympio, après examen, a découvert que le fichier était truffé de doublons. « Moi j’ai trouvé à ce jour 295.735 doublons, assure Alberto Olympio, et ce en ne faisant qu’une étude partielle ». Il n'a travaillé que sur un fichier sur sept. Selon lui, une enquête sur l’ensemble des fichiers devrait aboutir à une marge d’erreur « inacceptable » pour une élection présidentielle. Selon lui, de deux à trois mois seraient nécessaires pour arriver à obtenir des fichiers acceptables.

L'Organisation internationale de la francophonie a dépêché depuis une semaine deux experts conduits par le général Yaya Sangaré à Lomé pour consolider le fichier électoral contesté. Ces experts devront rendre, de source officielle, le résultat de leurs travaux lundi prochain.

Taffa Tabiou, le président de la CENI, après avoir rencontré le président en exercice de la CEDEAO, de passage à Lomé mardi, a promis une organisation parfaite de la prochaine présidentielle. « Je crois que cela nous permettra d’organiser dans quelques semaines un scrutin qui vous donnera à tous satisfaction » assure Taffa Tabiou.

Dix jours de report, c'est la proposition de la CEDEAO mais aucun décret n'est encore pris dans ce sens ; si le report est accepté, la principale question demeure, apportera -t- il la sérénité ?


Rfi.fr

Jeudi 26 Mars 2015 - 14:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter