Présidentielle en Guinée: les prochaines étapes

Alors que la Céni a rendu public les résultats provisoires du premier tour de l'élection présidentielle, celui qui a été proclamé vainqueur par la commission électorale, Alpha Condé, doit attendre l'officialisation de sa victoire par la Cour constitutionnelle. La loi accorde à cette cour 8 jours maximum pour rendre son arrêt. Alors que reste-il à faire pour valider ou non les résultats provisoires ?



C'est notamment le cas du candidat Papa Koly Kourouma ou de Faya Milimono, leader du Bloc libéral (BL), pour qui recourir à cette institution s'inscrit dans un processus qui vise à « construire un Etat de droit ».

Ensuite, l'instance devra examiner ces requêtes. Mais elle étudiera également le déroulé du processus électoral, car la cour a déployé 38 observateurs dans les commissions de centralisation des résultats.

 
 

Enfin elle devra examiner le rapport final de la Céni. Car le travail de cette commission électorale n'est pas encore tout à fait terminé. Elle devra également transmettre tous les procès verbaux à la Cour constitutionnelle.

Reste à savoir si les résultats de cette cour seront différents de ceux annoncés par la Céni, une commission qui a été vivement critiquée tout au long du processus électoral, notamment par les missions d'observations internationales pour son manque d'organisation. 
 


■ Où Alpha Condé a-t-il gagné des voix ?

En 2010, l'écart était mince entre les deux finalistes du second tour de la présidentielle, 47% des voix pour Cellou Dalein Diallo contre 53% pour Alpha Condé. 5 ans plus tard, l'écart s'est creusé. Tour d'horizon des votes par régions.

Comme en 2010, d'un côté, la Haute Guinée, région acquise à Alpha Condé, a voté massivement pour son champion. Des scores qui dépassent même les 90% dans certaines localités.

De l'autre, la Moyenne Guinée, où Cellou Dalein Diallo rafle la mise. Pourtant, ces résultats ne font pas le poids face à ceux de la Haute Guinée, cette région, qui selon les chiffres de la Céni, est la plus importante du pays en terme de votants, plus importante même que celle de Conakry la capitale. En 2015, plus de 865 000 habitants ont voté dans la région de Kankan, contre environ 350 000 vers Labé, en Moyenne Guinée.

Enfin c'est en Guinée forestière, qu'une partie de la victoire du camp présidentiel semble s'être joué. Alpha Condé l'avait emporté à une courte majorité il y a 5 ans, cette fois-ci il gagne haut la main. Rien que dans la préfecture de Beyla, le candidat du RPG obtient près de 100 000 voix de plus que son challenger de l'UFDG.

Première étape pour la Cour constitutionnelle : collecter les éventuelles contestations des candidats. Les deux principales figures de l'opposition, Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré ont d'ores et déjà annoncé qu'ils ne déposeraient aucun recours.

Mais d'autres membres de l'opposition souhaitent contester le scrutin par voies légales.
source:rfi.fr


Dior Niang

Lundi 19 Octobre 2015 - 08:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter