Présidentielle en Mauritanie: sept candidats, dont le président



Présidentielle en Mauritanie: sept candidats, dont le président

Sept candidats à la présidentielle du 21 juin en Mauritanie ont officiellement déposé leurs dossiers au Conseil constitutionnel, dont le chef de l'Etat Mohamed Ould Abdel Aziz, grand favori, a appris jeudi l'AFP auprès du Conseil.

Arrivé au pouvoir par un coup d'Etat en août 2008, M. Ould Abdel Aziz, président en exercice de l'Union africaine (UA), est un ancien général qui avait été élu l'année suivante pour un premier mandat de cinq ans dans des conditions contestées par l'opposition.

Une grande partie de cette opposition, dite opposition radicale, rassemblée  au sein du Forum national pour la démocratie et l'unité (FNDU), conteste à nouveau les conditions d'organisation de la présidentielle du 21 juin qu'elle a décidé de boycotter.

Le FNDU estime que le scrutin a été décidé de manière "unilatérale" et sans aucune "transparence" par le pouvoir.

Outre le président sortant, présenté par sa formation, l'Union pour la République (UPR), deux partis d'opposition n'appartenant pas au FNDU, ont présenté des candidats: il s'agit de Boidiel Ould Houmeid, chef du parti El-Wiam (7 députés à l'Assemblée  nationale) et d'Ibrahima Moctar Sarr député et ancien journaliste, président de l'Alliance pour la démocratie et la justice/Mouvement pour le rénovation (AJD/MR. 2 députés).

M. Sarr avait été un des candidats malheureux à la présidentielle de 2009 face à Mohamed Ould Abdel Aziz.

Quatre candidats indépendants ont également déposé leur candidature, dont une femme, Lalla Mariem Mint Moulaye Idriss, 57 ans, titulaire d'un doctorat de 3ème cycle en ingénierie financière.

Les trois autres candidats indépendants sont Biram Ould Dah Ould Abeid, président de l'ONG Initiative pour la résurgence de la lutte anti-esclavagiste (Ira), Alioune Ould Bouamatou, homme d'affaires, et Ahmed Salem Ould Bouhoubeini, bâtonnier de l'ordre national des avocats de Mauritanie.

Me Ould Bouhoubeini est une personnalité du FNDU, mais se présente en dehors des structures de cette coalition d'organisations politiques d'opposition, de syndicats et d'organisations de la société civile.


slateafrique

Vendredi 9 Mai 2014 - 00:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter