Présidentielle française: premier grand oral télévisé pour Marine Le Pen

En France, deux heures d'émission télévisée, deux débats tendus : Marine Le Pen était ce jeudi soir 9 février, l'invitée de L'Emission politique sur France 2. Un premier grand oral d'importance pour la candidate du Front national, l'occasion pour elle de préciser son programme, mais aussi d'attaquer ses adversaires.



Présidentielle française: premier grand oral télévisé pour Marine Le Pen
D’entrée, la candidate du Front national s’en est pris à deux de ses principaux adversaires : « Que ce soit pour monsieur Fillon ou pour monsieur Macron, il y a derrière tout ça une sale odeur, des hommes politiques qui se servent de leur mandat ou de leur responsabilité ministérielle pour avantager des petits copains… »

Une Marine Le Pen moins à l’aise quelques instants plus tôt lorsqu’elle a dû s’expliquer sur l’embauche de son compagnon comme assistant parlementaire au Parlement européen : « Oui, 5 000 euros brut pour une mi-temps ». Pour votre compagnon ? « Oui, en l’occurrence, avant d’être mon compagnon, il est avocat et docteur en droit. »

Relocaliser

Questionnée ensuite sur son programme, la candidate de l’extrême droite s’est dite prête à inciter les entreprises françaises à relocaliser leurs activités en France : « Si elles ne viennent pas construire leurs voitures en France, lorsqu’elles réimporteront leurs voitures en France, elles seront frappées d’un droit de douane. »

La présidente du FN qui a ensuite confirmé sa volonté de bannir les signes religieux de l’espace public. Une proposition réitérée lors d’un échange houleux avec le maire communiste de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, Patrice Bessac : « Vous avez reculé sur la laïcité. Vous nous mettez aujourd’hui dans la situation d’être obligés de rappeler la laïcité. C’est vrai. »
Débat tout aussi tendu pour finir avec Najat Vallaud-Belkacem, la ministre française de l’Education, une discussion qui a notamment tourné à la foire d’empoigne sur le collège unique et l’enseignement privé.

rfi.fr

Vendredi 10 Février 2017 - 07:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter