Présidentielle ivoirienne : Le préfet d’Abidjan n’autorise pas une marche de l’opposition prévue jeudi

Une marche de l’opposition prévue jeudi au Plateau (quartier des affaires d’Abidjan) et initiée par l’ex-président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly pour "dire non" à l’élection présidentielle de dimanche, n’a pas été autorisée par le préfet d’Abidjan car "susceptible de troubler l’ordre public", dans un communiqué lu à la télévision nationale mercredi.



"Cette manifestation de nature à perturber les activités électorales et de campagne des autres candidats, est susceptible de troubler l’ordre public. Par conséquent (…) cette marche n’est pas autorisée", indique dans le communiqué le préfet d’Abidjan Diakité Sidiki.

 

Mardi, M. Koulibaly, qui s’est retiré le 09 octobre de la course à la présidentielle, a annoncé pour jeudi une marche à laquelle il a invité les Ivoiriens à participer pour "dire non" au scrutin.

 

Cette marche, prévue de 08H00 à 16H00 GMT (et locales), visait à appeler les Ivoiriens "à ne pas retirer leurs cartes d’électeurs" et donc à boycotter l’élection du 25 octobre.

 

En campagne pour le boycott du scrutin depuis son retrait, le président du parti Liberté et démocratie pour la République (LIDER, opposition) dénonce "une liste électorale, une Commission électorale et un bulletin de vote unique faux".

 

Il accuse la Commission électorale indépendante (CEI), l’institution chargée d’organiser la présidentielle, d’être "soumise" au président sortant Alassane Ouattara, candidat à sa succession. 

 

Selon M. Koulibaly, le candidat Ouattara "a déjà gagné, ce qui lui faut, ce sont des électeurs pour justifier sa victoire".

Source : Alerte Info



Jeudi 22 Octobre 2015 - 07:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter