Présidentielle: les Français d'Abidjan, de Dakar et de Libreville votent aussi

Le premier tour de l'élection présidentielle française a lieu ce dimanche 23 avril. Pour départager les 11 candidats, près de 47 millions d'électeurs sont appelés aux urnes dans l'Hexagone mais aussi à l'étranger : 1,3 million de Français votent dans les ambassades et les consulats un peu partout dans le monde. Mais à Abidjan, à Dakar et Libreville, les situations sont assez disparates. Tour d'horizon.



Présidentielle: les Français d'Abidjan, de Dakar et de Libreville votent aussi
Un peu plus de 11 000 Français sont appelés aux urnes en Côte d'Ivoire. Ce chiffre est en nette augmentation depuis la dernière présidentielle en 2012 soit un an seulement après la fin de la crise post-électorale ivoirienne, quand ils n'étaient que 8 000.

Cinq bureaux de vote ont ainsi été installés au consulat de France d'Abidjan où la sécurité a été renforcée. Des mesures exceptionnelles ont été prises pour faire face à l'afflux de procuration. Plus de 300 personnes sont venues en établir une.

La participation sera un des enjeux du scrutin alors qu'à l'étranger elle est souvent bien inférieure à la moyenne nationale. La Côte d'Ivoire ne déroge pas à la règle. En 2012, seuls 41% d'électeurs s'étaient déplacés, bien loin des 79% au niveau national.

Les Français de l'étranger restent très courtisés. Les représentants des différents candidats ont fait campagne ici aussi. Pour faire leur choix, pas besoin de carte mais d'une pièce d'identité. Les bureaux de vote, ouverts dès 8h temps universel et fermeront à 19h. Dans la soirée, les résultats sont transmis à Paris par voie électronique.

Sécurité renforcée au Sénégal

Plus de 20 000 Français vivent officiellement au Sénégal et 13 839 sont inscrits sur les listes électorales. Pour ce scrutin présidentiel, sept bureaux ont été mis en place : cinq à Dakar, dont un à l'ambassade et un au lycée français, un à Saint-Louis et un dernier dans la ville touristique de Saly Portudal, sur la Petite-Côte.

Les mesures de sécurité sont draconiennes. Pour entrer dans le bureau de vote, chaque électeur doit se présenter avec un document d'identité. Les cartes d'identité sénégalaises sont refusées pour les binationaux. Les bagages et sacs sont également interdits dans l'enceinte des bureaux de vote.
Particularité de ce vote : sur décision des autorités à Paris, ces bureaux seront ouverts entre 8 heures et 19 heures, heure locale. Il sera donc 21 heures en France à la fermeture et les résultats provisoires seront déjà connus.

Présidentielle: les Français d'Abidjan, de Dakar et de Libreville votent aussi
A Libreville, des Français désabusés

Au Gabon aussi, les Français sont prêts à voter. Ils ne sont que 6 035 inscrits sur la liste électorale alors que 10 000 à 12 000 Français sont officiellement établis dans le pays pour opérer dans le pétrole, les mines, le bois, le BTP et le secteur tertiaire. On compte cinq bureaux de vote au total : trois à Libreville, un à Port-Gentil et un autre à Franceville.

Au golf club de Libreville, la capitale, ces Français se disent dégoûtés par le déroulement de la campagne électorale. « J'ai détesté cette campagne, on n'a parlé que de la forme, on n'a jamais parlé du fond », déclare l'un d'entre eux.

« On a fait une campagne dénigrante au lieu de faire une campagne argumentée », selon un autre. « Vraiment, c'était très moyen comme campagne, j'avais pas vraiment les candidats que j'aurais voulu avoir après les primaires, que ce soit à droite ou à gauche », se plaint une troisième.

Michel, le gérant du bar-restaurant est lui aussi désorienté. « La campagne a été très dure, elle ne s'est pas basée sur de la politique habituelle où il y avait un camp à droite et un autre à gauche. Il va sûrement y avoir une surprise ».

Dans les rues de Libreville, les Gabonais s'étonnent qu'en France, il existe 500 000 doublons sur la liste électorale. Certains Français du Gabon ont aussi du mal à le croire et pensent qu'il s'agit d'une « fausse information ». Au consulat de France, pas de panique, tout est prêt, confie un diplomate. Les bureaux ouvrent à 8h heure locale et fermeront à 19h.

rfi.fr

Dimanche 23 Avril 2017 - 12:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter