Présidentielle malgache: comment réintégrer les électeurs oubliés?

La Commission électorale malgache a récolté la totalité des résultats et les proclamera ce vendredi 8 novembre. Robinson Jean-Louis et Hery Rajaonarimampianina, candidats d’Andry Rajoelina et de Marc Ravalomanana, s’affronteront au deuxième tour. La question de la fiabilité de la liste électorale divise toujours. La semaine dernière, le gouvernement et la Cénit avaient convenu qu’il n’y aurait pas de retouche à cette liste, malgré les nombreuses réclamations. Le Conseil des ministres dirigé par Andry Rajoelina demande finalement l’intégration des personnes omises. La Commission électorale n’a toujours pas décidé quelles mesures seront prises.



Béatrice Atallah, la présidente de la Cénit, la commission électorale malgache, présente la première version du bulletin unique. (Il s'agit de la version avec 41 candidats). Antananarivo, Madagascar. Bilal Tarabey / RFI
Béatrice Atallah, la présidente de la Cénit, la commission électorale malgache, présente la première version du bulletin unique. (Il s'agit de la version avec 41 candidats). Antananarivo, Madagascar. Bilal Tarabey / RFI

Lors du premier tour, le 25 octobre, de nombreux électeurs n’ont pas pu voter comme ils le souhaitaient. Leurs noms n’apparaissaient pas sur la liste, alors qu’ils avaient été recensés par des agents. Pour la Cénit, il s’agit d’abord de savoir combien de personnes sont concernées. Et pour cela, elle doit consulter les carnets de recensement.
 

Vers une liste additive

 

« L'assemblée générale a déjà décidé de ramasser les carnets pour déterminer combien sont les électeurs qui sont omis de la liste électorale aujourd'hui », explique Béatrice Atallah, présidente de la Cenit.
 

En fonction du résultat de cette opération, la Cenit pourrait décider certains aménagements, afin de permettre à ces électeurs de voter au second tour. « Soit les électeurs qui rencontraient des erreurs matérielles rentrent d'office sur la liste électorale, ce sera alors une liste additive. Soit on amène les dossiers des électeurs omis auprès du tribunal, parce que c'est le tribunal de première instance qui est compétent pour statuer sur les électeurs omis, selon la règle 31 du code électoral. »
 

L’assemblée générale de la Commission électorale devrait trancher dans les jours à venir. Si le tribunal n’est pas saisi, il pourrait donc y avoir une liste additive. La modification de la liste électorale initiale est interdite par la loi

Source : Rfi.fr
 


Dépéche

Vendredi 8 Novembre 2013 - 11:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter