Présidentielle malgache : une plateforme lancée via les réseaux sociaux pour impliquer les jeunes dans le débat politique

A l'approche du second tour de la présidentielle et des législatives à Madagascar, les ONG essaient de mobiliser les jeunes pour les impliquer davantage dans le débat politique. Les moins de 35 ans représentent plus de la moitié de la population de la Grande Ile, mais ils ont l'impression que les autorités ne tiennent pas compte de leur opinion et de leurs préoccupations. Alors pour mieux les connaître, un grand projet a été lancé, il doit durer jusqu'aux élections, le 20 décembre.



Présidentielle malgache : une plateforme lancée via les réseaux sociaux pour impliquer les jeunes dans le débat politique

Le projet part d’un constat : les 15-35 ans se sentent négligés par les autorités, et écartés du débat public. Tahiry Ramanantsoa est la coordonnatrice de la plateforme Youth Civic Center, une plateforme soutenue par l’ambassade des Etats-Unis et qui regroupe une dizaine d’organisations de jeune.


Selon elle, « Les jeunes pensent que leurs avis ne comptent pas, ils pensent aussi que tout se décide de toute façon au niveau des dirigeants, et que l’égoïsme et l’égocentrisme des dirigeants l’emportent sur l’avis de la population ».


Le projet des associations s’appelle « SMS voting », voter par sms. Il a l’ambition de donner la parole aux jeunes, et de prendre en compte leurs opinions. Tahiry Ramanantsoa en explique le fonctionnement : « Le projet du sms voting va se passer en deux temps. Le 1er temps, ce sera via Facebook. Dix questions seront posées, proposées aux participants. Sur les dix, une question sera retenue pour procéder à un vote via sms (et sur Facebook) ».


« Avez-vous pu voter le 25 octobre ? » était la première question. Il y aura une question par semaine jusqu’aux élections le 20 décembre. Les résultats seront publiés au fur et à mesure.


Rfi.fr

Dimanche 24 Novembre 2013 - 10:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter