Pressentie pour remplacer la députée Mame Khary Mbacké, le pèlerinage de Khady Gaye perturbé

Le rêve de devenir député de Khady Gaye pourrait bientôt se réaliser. Ce rêve qu’elle caresse des lustres dépend actuellement de la volonté du président de l’Assemblée nationale qui est saisi pour une révocation de Mame Khary Mbacké dont elle est la suppléante sur la liste de Bennoo Bokk Yaakaar de Touba. A la Mecque où elle se trouve, Khady Gaye est toute souriante et se considère déjà comme représentante du peuple.



Photo archives Adja en pèlerinage à la Mecque
Photo archives Adja en pèlerinage à la Mecque
 Le président du groupe parlementaire Bennoo Bokk Yaakaar, Moustapha Diakhaté est en train de faire rêver Khady Gaye. Lui qui a introduit une demande de révocation de la députée Mame Khary Mbacké pour avoir annoncé son départ du groupe de la majorité ou encore de l’APR pour Rewmi. Khady Gaye actuellement en pèlerinage à la Mecque prie de toutes ses forces pour que cette volonté du président du groupe de la majorité se concrétise.
 
Joint au téléphone, un jeune responsable de l’Alliance pour la République (APR) qui est au lieu saint de l’Islam en même temps que Khady Gaye révèle que la probable remplaçante de Mame Khary Mbacké a perdu son sommeil. «Elle cache mal son bonheur. D’ici nous suivons cette actualité. Certains parmi nous la taquinent en lui disant que ces prières ont été exhaussées  et elle répond, avec le sourire au visage, que si cela se concrétise, elle promet de revenir tous les ans ici (à la Mecque NDLR)».
 
Seulement, l’on a peur que cette volonté de Moustapha Diakhaté n’aboutisse du fait que la Mbacké-Mbacké persiste et signe qu’elle ne fait que changer de groupe parlementaire et qu’elle jure qu’elle jamais décidé de quitter l’APR. Si elle reste à l’APR et quitte le groupe parlementaire, ce qui du reste est permis par les textes de l’Assemblée nationale, cela ne peut nullement entrainer la déchéance d’un mandat parlementaire.


Mamadou Moustapha MBAYE (APPEL-Touba)

Jeudi 17 Octobre 2013 - 16:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter