Prévention à la menace terroriste: Des travaux d’extension à la mosquée de l’aéroport de Dakar arrêtés



Prévention à la menace terroriste: Des travaux d’extension à la mosquée de l’aéroport de Dakar arrêtés
Peu regardant il y a encore quelques années sur les origines de l’argent dédié aux constructions de mosquées, l’État sénégalais est aujourd’hui plus sourcilleux sur la question, menace terroriste oblige. «Avant, construire une mosquée était forcément une bonne action; aujourd’hui, on surveille la provenance des financements. Ainsi, la construction de la mosquée de l’aéroport de Dakar a été stoppée, car il y avait de forts soupçons sur des liens avec des ramifications de réseaux djihadistes», confie à Slate.fr, Henri Ciss, le porte-parole de la direction de la police nationale.

«Certaines mosquées qui ont des connotations salafistes sont très surveillées. D’après mon expérience, on a senti à partir des années 1990 une montée du fondamentalisme sur le terrain. L’un des principaux problèmes est le financement de mosquées par des pays ou autorités étrangères, notamment à Touba ou Dakar. On surveille désormais les financements des lieux de culte. L’Arabie saoudite finance de nombreux projets», renchérit Mamadou Lamine Niang, commissaire spécial de la zone de l’aéroport à Dakar.

Sur place, on constate que ce sont des travaux d’extension en hauteur d’une école à l’intérieur de la mosquée qui sont concernés pour le moment. Ces travaux sont arrêtés mais les musulmans continuent de prier régulièrement dans cette mosquée qui mérite vraiment son nom de « mosquée inachevée ».
 

Khadim FALL

Mardi 26 Janvier 2016 - 10:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter