Prévention et riposte contre la fièvre Ebola : La 11ème réunion de crise recommande la vigilance

La 11ème réunion du Comité interministériel de gestion des épidémies, axée sur l'épidémie de fièvre à virus Ebola, vient de prendre fin à la Primature sous la présidence du Premier ministre avec la participation des ministres en charge de la Santé et de la Jeunesse, des représentants de plusieurs départements ministériels, du Conseiller spécial du président de la République en charge de la question et des représentants de plusieurs services techniques.



Prévention et riposte contre la fièvre Ebola : La 11ème réunion de crise recommande la vigilance
Cette haute instance amende et adopte le compte-rendu des réunions précédentes, contrôle les tâches issues des décisions prises lors des réunions précédentes, fait le point de l'épidémie et arrête les décisions. Conformément aux recommandations issues de la dernière réunion du 29 décembre, la dotation des structures médicales en équipements de prévention anti Ebola se poursuit avec la mise en place de dispositifs de prévention à l'entrée des agglomérations urbaines et l'accès aux postes de péage de l'Autorité routière partout sur le territoire. Le dispositif type de prévention sera inspecté dans les structures privées.
Pour venir en appui aux comités locaux de gestion (communes, cercles, régions)  sur les charges de communication et sensibilisation, l'Etat et ses partenaires (OMS, UNICEF) étudient la faisabilité d'un concours matériel. Une plateforme téléphonique est ainsi fonctionnelle au centre opérationnel.
Au cours de la semaine dernière, des  patrouilles mixtes ont été menées au niveau des cordons frontaliers à Kouremalé, Kéniéba et Zégoua, avec par équipe les services de douane, de gendarmerie, de police et de santé. Les  centres opérationnels d'urgence du Mali et de la Guinée se sont rencontrés à nouveau à Kouremalé à la frontière entre le Mali et la Guinée.
Quant aux casernes militaires, le plan de contingence stratégique est en cours de conception. Au cours de la même période, la sensibilisation s'est poursuivie sur les supports média et hors média dont la presse nationale et la célébration du Maouloud. Des équipes de 600 agents formés spécialement et affectés à la célébration du Maouloud resteront en veille jusqu'au 12 janvier.
L'accent sera maintenu autour de la prévention, la sensibilisation et contre la stigmatisation et les distorsions véhiculées çà et là. Concernant les contrôles de routine, les autorités les mènent sur le terrain au cours des missions de terrain. Les membres du gouvernement poursuivront cet exercice. Au cours de la semaine dernière, 2.569 véhicules ont été contrôlés pour 21. 612 passagers ainsi que 8 vols aériens pour 1.130 passagers.
Le service infoline a enregistré 38.483 appels téléphoniques du 28 décembre 2014 au 02 janvier 2015. Par ailleurs, l'OMS a remis au centre opérationnel un premier lot d'une douzaine de véhicules pick-up commandés pour renforcer les capacités d'intervention des services de santé. Viennent s'ajouter à ces équipements deux motos Sanili et des équipements, produits et matériels apportés par le MCD de Kangaba et l'OMS.
La situation actuelle de l'épidémie est calme et se présente comme il suit : zéro nouveau cas suspect, sept cas testés positifs depuis octobre dont cinq décès et deux cas de guérison. Tous les contacts suivis au nombre total de 433 ont été levés. En tout 62 cas suspects ont été testés. Quant au dossier de la Clinique Pasteur, le rapport produit par l'inspection de la santé a été déposé et est en cours d'examen.

Malijet.com

Mercredi 14 Janvier 2015 - 13:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter