Prévisions de récoltes de la campagne agricole au Sahel et en Afrique de l'Ouest : Matam dans la zone à risque

Même s’il y a des risques liés aux inondations et aux ennemis des cultures, « au regard de l’évolution actuelle de la saison, les perspectives des récoltes sont globalement bonnes dans la région », nous informe un communiqué reçu à la rédaction de PressAfrik.com ce lundi et relatif à la concertation régionale sur les perspectives agricoles et alimentaires au Sahel et en Afrique l’Ouest qui s'est tenue du 4 au 6 septembre 2012 à Dakar au Sénégal.



Prévisions de récoltes de la campagne agricole au Sahel et en Afrique de l'Ouest : Matam dans la zone à risque
« Le niveau de production céréalière attendue dans la région Sahel et Afrique de l’Ouest pour la campagne agricole 2012-2013 se situerait entre 57 000 000 T et 64 000 000 T, ce qui correspondrait à un accroissement de production de 5 à 17% par rapport à l’année dernière ». Ce qui signifie une bonne perspective pour cette campagne. Seulement, « (…) les pertes liées aux inondations des parcelles et les dégâts éventuels causés par les ennemis des cultures sont des facteurs de risque à considérer. Par ailleurs, au vu des indices de végétation, on note en particulier des zones à risque de faible production de biomasse, notamment dans la région de Matam au Sénégal, certaines zones du Sud Est mauritanien, la zone de Mopti au Mali, l'Est du Burkina, le Nord Ouest du Nigéria, les régions de Tillabéri, Dosso et Tahoua au Niger. Ces chiffres sont indicatifs et doivent être confirmés par les résultats des enquêtes agricoles qui seront disponibles en octobre 2012 ».

Côté échange on note « actuellement, le niveau d’approvisionnement des marchés est bon mais les prix sont très élevés. Ces prix pourraient connaître des baisses au vu du déroulement de la campagne agricole. Déjà des baisses de prix des céréales sont relevées dans la partie Est du Sahel, notamment au Tchad et au Niger ». De même « la situation nutritionnelle reste toujours préoccupante dans de nombreux pays de la sous-région en particulier au Tchad, au Niger et en Gambie ».

La réunion a formulé plusieurs recommandations entre autres, « appuyer les programmes de réponses et accroître la surveillance sur le criquet pèlerin, renforcer les appuis aux prochaines cultures de contre-saison, poursuivre et renforcer les programmes d’assistance élaborés dans le cadre des plans de contingence, en faveur de la sécurité alimentaire et de la nutrition au profit des populations vulnérables… ».


Mardi 11 Septembre 2012 - 17:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter